Le Brésil fait la guerre aux trafiquants de drogues

le
0
Après une semaine d'offensive dans les favelas de Rio, l'assaut a été donné dimanche contre l'un des principaux bastions des gangs armés.

Le gouvernement brésilien a déclaré une guerre sans merci aux narco-trafiquants. Depuis une semaine, la ville de Rio est le théâtre de violents combats opposant les forces de l'ordre à plusieurs centaines de trafiquants de drogue. Ces affrontements ont déjà fait au moins 35 morts. Près de deux cents trafiquants ont été arrêtés, quatre tonnes de marijuana ont été saisies, ainsi que des armes et des munitions.

Le Mondial de football et les JO de 2016 en perspective

La bataille a culminé dimanche lorsque quelque 2600 parachutistes, fusiliers marins et membres des forces d'élite de la police, appuyés par des blindés et des hélicoptères, ont pris d'assaut le Complexo dio Alemao, un ensemble de favelas du nord de Rio, où 600 narcos, solidement armés, s'étaient retranchés. Le Complexo dio Alemao était le bastion de l'un des trois plus puissants gangs criminels de la ville, le Commando rouge, dirigé par Marcio Nepomuceno, dit Marcinho VP. Samedi, les autorités

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant