Le Brésil fait descendre le prix du café

le
0

Les marchés anticipant une grosse récolte au Brésil, les cours de l'arabica sont tombés lundi 16 avril au plus bas de 18 mois, à 174,7 cents la livre sur le Liffe.

Ce cours reste néanmoins assez rémunérateur pour les producteurs, explique un négociant français, considérant que de 1998 à 2010, l'arabica n'est passé que brièvement au-dessus de 170 cents.

Aux yeux des négociants, le marché est plutôt en surplus, et  il y a suffisamment de stocks. La prochaine saison brésilienne, meilleure que l'actuelle, compensera le faible rendement du café colombien, trop arrosé. Passée en trois ans de 12 à 8 millions de sacs, la récolte colombienne est déjà intégrée par le marché.

Pour la prochaine récolte brésilienne, le service statistique de l'agriculture (CONAB) prévoit 50,6 millions de sacs. Le Brésil exporte à 96% de l'arabica (chiffres ICO 2010).

L'organisation internationale du café table pour sa part sur une demande forte, y compris chez les consommateurs brésiliens qui boivent 40% de la production nationale. Mais la consommation est difficilement mesurable, tempère un acheteur.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant