Le Brésil en plein KO

le
0
Le Brésil en plein KO
Le Brésil en plein KO

Le football n'a plus vraiment sa place. A l'heure où l'Espagne vient d'infliger une défaite record à Tahiti et où l'Uruguay a dominé le Nigéria, le Brésil vit au rythme des manifestations et d'une vague de protestation sociale sans précédent. Plus d'un million de personnes ont défilé dans de nombreuses villes ce jeudi. Et c'est un drame qui fait malheureusement la une des journaux locaux et internationaux. En marge de ces manifestations, un jeune homme de 18 ans a été tué, renversé par une voiture, à Ribeiro Preto, dans l'état de Sao Paulo. Selon les premiers éléments de l'enquêté, le véhicule aurait tenté de contourner un groupe qui faisait le blocus d'une rue et aurait fauché trois personnes. Reste que ce nouvel évènement tragique ne va pas calmer l'ardeur des manifestants. Ces millions de personnes qui protestent depuis dix jours contre la hausse des prix qui touche tout le pays et qui provoque une crise sociale profonde.

300 000 personnes dans les rues de Rio de Janeiro

A Rio de Janeiro, près de 300 000 personnes étaient également dans les rues. Des heurts violents ont éclaté devant la mairie entre manifestants et policiers. Plus de 60 personnes, dont un journaliste de TV Globo, ont été blessés. Même chose du côté de Brasilia, au centre du pays, où le ministère des Affaires étrangères a été pris pour cible. A Vitoria, à Salvador de Bahia ou même à Belem, partout les mêmes scènes de voitures incendiées, d'affrontements violents entre radicaux et forces policières. Des manifestants qui s'en sont même pris à la FIFA par le biais de jets de pierres sur des minibus de l'organisatrice de la Coupe des Confédérations. Une compétition qui se dispute actuellement dans le pays, mais qui est peu à peu éclipsée par cette vague de fronde sociale. A un an de la Coupe du Monde, ces évènements passent mal auprès des pouvoirs politiques en place qui tentent de calmer le jeu. Chose que les manifestants ne sembles pas prêts à faire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant