Le Brésil arrête dix personnes suspectées de planifier une attaque terroriste pendant les JO

le
0
Simulation d'attaque terroriste dans un ferry, à Rio de Janeiro, le 21 juillet.
Simulation d'attaque terroriste dans un ferry, à Rio de Janeiro, le 21 juillet.

Les présumés djihadistes, interpellés jeudi, programmaient, selon les autorités du pays, l’achat d’armes afin de commettre des crimes « au Brésil et à l’extérieur du territoire ».

A quinze jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques (JO) de Rio de Janeiro, à laquelle doit assister le président français, François Hollande, la police brésilienne a annoncé, jeudi 21 juillet, l’arrestation de dix personnes, soupçonnées de planifier une attaque terroriste pendant l’événement.

Les suspects, placés en détention provisoire, appartiendraient à un groupe virtuel, « Defensores da Sharia » (Les défenseurs de la charia), faisant la promotion de l’organisation Etat islamique (EI). Selon les autorités brésiliennes, les présumés djihadistes, programmaient l’achat d’armes, tel un fusil AK-47, afin de commettre des crimes « au Brésil et à l’extérieur du territoire ». L’emprisonnement de deux autres personnes, en cours d’examen, pourrait être décidé dans les prochaines heures.

Le coup de filet s’inscrit dans le cadre d’une opération antiterroriste dite « Hashtag » initiée en avril avec la collaboration de services étrangers de renseignement. Le fruit de ces investigations a abouti à la surveillance approfondie de plus de cent personnes réparties dans différents Etats du pays, témoignant leur sympathie pour l’EI.

Une cellule d’« amateurs » Après l’attentat de Nice, le 14 juillet, Sérgio Etchegoyen, ministre brésilien chargé de la sécurité institutionnelle, avait avoué que la tension était « montée d’un cran » concernant la sécurité des JO.

Lors d’une conférence de presse organisée à Brasilia en fin de matinée, le ministre de la justice, Alexandre de Moraes, ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant