Le Brent passe sous les $50, au plus bas depuis mai 2009

le
0
    SINGAPOUR, 7 janvier (Reuters) - Le baril de Brent a enfoncé 
mercredi le seuil des 50 dollars pour la première fois depuis 
mai 2009, poursuivant sa glissade sur fond d'offre excédentaire 
de pétrole et de demande en berne. 
    Le contrat sur le Brent  LCOc1 , référence du marché 
mondial, a reculé jusqu'à 49,92 dollars peu avant 8h00 GMT, en 
baisse de plus d'un dollar sur la séance, avant de revenir 
autour de 50. Les futures sur le brut américain WTI  CLc1  
cédaient de leur côté 75 cents à moins de 47,20 dollars le 
baril, au plus bas depuis avril 2009. 
    Les cours du pétrole ont perdu près de 10% depuis le début 
de la semaine et en sont à leur cinquième séance d'affilée de 
recul.  
    Nobuyuki Nakahara, ancien cadre du secteur pétrolier et 
ex-membre du conseil de politique monétaire de la Banque du 
Japon, s'attend à ce que le mouvement se poursuive. 
    "Les cours du pétrole vont continuer de baisser à cause du 
ralentissement de la croissance chinoise et parce que le baril à 
plus de 100 dollars était une anomalie historique", dit-il. 
    "Je ne serais pas surpris si les prix reculaient jusqu'à 20 
dollars. Tout cela est dû au jeu de l'offre et de la demande." 
    L'Opep a jusqu'ici refusé de réduire sa production, mettant 
l'excès d'offre sur le compte du pétrole de schiste produit aux 
Etats-Unis. La demande ralentit quant à elle du fait du coup de 
frein de la croissance chinoise mais aussi de la croissance 
atone en Europe et au Japon. 
 
 (Henning Gloystein, Véronique Tison pour le service français, 
édité par Benoît Van Overstraeten) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant