Le bras de fer se poursuit entre Mercedes et la France

le
0
Alors que le gouvernement refuse toujours d'autoriser l'immatriculation des Classe A, B et CLA, le constructeur porte l'affaire devant le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative.

Mercedes lance l'offensive. Le constructeur allemand, qui s'oppose au blocage des immatriculations de ses modèles Classe A, B et CLA par la France, se lance dans une bataille judiciaire au plus haut niveau. D'après Les Échos, il devrait attaquer la décision du ministère en référé devant le Conseil d'État, juridiction administrative la plus élevée de France, habilitée à traiter les actions menées contre les autorités publiques. Un procès pourrait avoir lieu dans une quinzaine de jour.

Par cette action en justice, rarissime dans le secteur automobile, Mercedes entend obtenir l'arrêt du blocage imposé par les autorités françaises depuis le 12 juin dernier sur ses modèles phares. Malgré un premier jugement du tribunal administratif en faveur du constructeur, le mini...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant