Le bras de fer entre Dolce & Gabbana et la mairie de Milan

le
0
Accusés de fraude fiscale, les créateurs de la marque italienne ont fermé leurs boutiques de Milan pendant trois jours pour protester contre la mairie qui les a déclarés persona non grata .

Le torchon brûle entre la mairie de Milan et Dolce & Gabbana. Dernier coup d'éclat du groupe de mode milanais: fermer les neufs magasins de la ville pendant trois jours, en signe de protestation de ses fondateurs contre le mauvais traitement dont ils s'estiment victimes de la part de la mairie de Milan. «Nous ne sommes plus disposés à subir injustement les accusations de la police financière, du fisc, les attaques des ministères publics et le pilori médiatique auquel nous sommes cloués désormais depuis des années», écrivent les deux fondateurs Domenico Dolce et Stefano Gabbana dans une lettre diffusée vendredi.

Dolce & Gabbana, de vulgaires fraudeurs fiscaux à mettre au ban de la capitale de la mode? C'est ce qu'insinue Franco D'Alfonso, conseiller municipal ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant