Le « bras d'honneur » d'Hollande à l'aile gauche du PS

le
0
François Hollande, en rendant hommage aux «réformes courageuses» de l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, est accusé par l'aile gauche du PS, d'une dérive sociale- démocrate.

S'il avait voulu tendre un peu plus ses relations avec l'aile gauche du PS, François Hollande ne s'y serait pas pris autrement. En vantant, jeudi, les «choix courageux pour préserver l'emploi» de l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, en martelant que «rien de solide ne se bâtit en ignorant le réel», le président a fait depuis Leipzig un beau «bras d'honneur» à toute une frange du PS, à quelques jours du vote des militants en vue de la convention du PS sur l'Europe.

Le président ne croyait pas si bien dire lorsqu'il a évoqué les «controverses» que «peuvent faire surgir» des réformes telles que celles menées par l'ancien chancelier allemand. Car ses positions ont mis en ébullition les membres de l'aile gauche du PS, l'aile la plus agitée de la Rue de Solferino. Et sans aucun...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant