Le Boxing Day a tenu toute ses promesses

le
0
Le Boxing Day a tenu toute ses promesses
Le Boxing Day a tenu toute ses promesses
Le grand gagnant

Il ne faut pas aller bien loin pour chercher le grand gagnant de cette 18eme journée de Premier League. Si Arsenal a repris le fauteuil de leader à Liverpool, les Gunners peuvent remercier Manchester City, tombeur des Reds (2-1) jeudi. Et ce sont assurément les Citizens qui font la bonne opération de la soirée en passant devant Liverpool pour revenir à un petit point de la tête du championnat. Avec une moyenne de 4,1 buts par matchs et un neuf sur neuf à l'Etihad Stadium, les hommes de Manuel Pellegrini se placent de plus en plus comme les favoris au titre de champion en fin de saison. Il faudra pour cela que Man City règle ses soucis à l'extérieur où il a déjà perdu quatre fois. Déjà beaucoup trop pour un champion en puissance?

La déception

C'est désormais une certitude, Tottenham va devoir batailler cette saison pour une place d'accessit. Les Spurs ne lutteront pas avec Arsenal, Manchester City, Chelsea ou Liverpool pour le titre, mais plutôt avec Everton, Newcastle ou Manchester United pour une place en Coupe d'Europe. Tenus en échec à White Hart Lane par West Bromwich (1-1), quinzième de Premier League, les coéquipiers d'Hugo Lloris ont encore déçu dans le jeu malgré une pléiade d'occasions (19 tirs dont douze cadrés). Il manque un attaquant décisif à cette équipe. Selon la presse anglaise, Bafétimbi Gomis, qui a confirmé son départ de Lyon cet été, pourrait être celui-ci.

Le joueur en forme

On attendait Luis Suarez ou Kun Agüero, c'est finalement Loïc Rémy qui a flambé avec Newcastle. L'international français a encore marqué un doublé lors de la balade de santé des Magpies face à Stoke City (5-1). Bien aidé par les deux expulsions dans le camp d'en face, l'ancien Marseillais a profité des caviars d'un Hatem Ben Arfa retrouvé (ndlr : première titularisation depuis le 27 octobre dernier) et d'un Yohan Cabaye encore étincelant pour porter son compteur à dix buts en 18 matchs de championnat. Le Français est désormais troisième au classement des buteurs derrière Luis Suarez (19 buts) et Kun Agüero (13). Une sacrée performance.

Le come-back

Plusieurs équipes ont réussi à revenir après avoir été mené jeudi soir. Arsenal, Fulham, Manchester City, Newcastle et Manchester United. Mais la palme revient tout de même aux Red Devils, menés 2-0 après seulement 13 minutes de jeu du côté de Hull City, et qui sont revenus rapidement à hauteur, avant de l'emporter en seconde période. On retiendra surtout la grosse performance de Wayne Rooney, passeur décisif, puis buteur d'une demi-volée magnifique à la 26eme minute. A 28 ans, l'attaquant anglais est devenu au passage le deuxième joueur dans l'histoire de la Premier League à marquer au moins 150 buts avec le même club, après Thierry Henry (175 avec Arsenal). Epanoui face aux absences répétées de Robin van Persie souvent blessé, Wayne Rooney est aujourd'hui le moteur numéro un de Man U. Les hommes de David Moyes reviennent peu à peu dans la course au podium.

La statistique

Yoan Gouffran dans les pas d'Alan Shearer. Dit comme ça, cela peut prêter à sourire mais c'est pourtant ce qui arrive à l'ancien Bordelais. En marquant un but à Saint James Park jeudi, l'ex-attaquant des Girondins est devenu le premier joueur depuis Alan Shearer à marquer cinq fois consécutivement à domicile. Qui l'eût cru ?

La phrase

Brendan Rodgers a été très critique envers l'arbitre de la rencontre entre Manchester City et Liverpool jeudi soir. Morceaux choisis. « Par quoi voulez-vous que je commence ? Je pense que nous n'avons jamais eu une décision en notre faveur. L'arbitre de touche sur le hors-jeu - il n'était même pas sur la même ligne sur le terrain. Si vous travaillez à ce niveau, vous devez faire les choses bien. Ce n'est pas compliqué. Sa course (ndlr : de Sterling) était parfaitement synchronisée et il est signalé hors-jeu quand il se retrouve en un contre un. Ce sont des moments importants dans des grandes rencontres. Il y a un autre incident où Luis Suarez n'obtient pas un coup franc alors que Lescott fonce sur lui. Et on peut penser qu'il y a avait penalty sur lui à la fin. Luis ne peut pas sauter parce qu'il est retenu par le maillot. »

Le tweet

Notre confrère de l'Equipe, Vincent Duluc, verrait bien un certain Juan Mata du côté du PSG?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant