Le Bourses européennes ouvrent en hausse sensible

le
0
OUVERTURE EN HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS
OUVERTURE EN HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS

PARIS/LODRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse sensible lundi à l'ouverture, et le dollar refait surface, dopées par le sentiment des investisseurs que la victoire à l'élection présidentielle américaine de mardi a de bonnes chances de revenir à Hillary Clinton après que le FBI a une nouvelle fois blanchi la candidate démocrate dans l'affaire des courriels.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,39% à 4.438,32 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,35% et à Londres, le FTSE s'adjuge 1,32%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,39%, le FTSEurofirst 300 de 1,17% et le Stoxx 600 de 1,07%.

Les marchés européens ont perdu plus de 3,5% la semaine dernière, affectés comme le reste des places financières mondiales par le regain d'incertitude concernant l'issue du scrutin américain à la suite de l'annonce, vendredi 28 octobre, de la réouverture de l'enquête du FBI sur les courriels de Clinton.

Mais dès dimanche, le FBI a réaffirmé qu'elle ne devait pas être poursuivie pour avoir utilisé sa messagerie privée lorsqu'elle était Secrétaire d'Etat, une bonne nouvelle pour la candidate démocrate à moins de deux jours du scrutin.

Dans une lettre adressée au Congrès, James Comey, directeur du FBI, a précisé que l'agence fédérale avait travaillé "jour et nuit" pour finaliser l'examen de courriels récemment découverts, ajoutant que cela n'avait rien changé à sa recommandation, formulée une première fois en juillet, de ne pas engager de poursuites contre la candidate démocrate.

Quoiqu'il en soit, les investisseurs ne devraient pas prendre de gros paris avant les résultats du scrutin, estimant qu'il se peut que la récente remontée de Trump dans les sondages ne soit pas entièrement liée à l'enquête du FBI.

En Europe, tous les secteurs sont dans le vert, financières et cycliques en tête. L'indice des bancaires gagne 2,15%, tiré par HSBC et les banques italiennes. HSBC bondit de 4,5%. La banque britannique a nettement amélioré son ratio de fonds propres dur, à 13,9% à la fin du troisième trimestre, un bon point pour ce qui concerne de futurs dividendes.

PostNL affiche la plus forte hausse du Stoxx 600 avec un gain de 6,1%. L'opérateur postal néerlandais a rejeté une offre améliorée présentée dimanche par son concurrent belge bpost.

Ryanair, en deuxième position, s'adjuge 5,4% après avoir relevé sa prévision de croissance à long terme de 10%.

Renault (+2,35%) surperforme son indice sectoriel à la suite de la publication par son partenaire Nissan d'un bénéfice d'exploitation trimestriel meilleur que prévu, malgré un yen fort sur la période.

Banca Monte dei Paschi di Siena reprend près de 11%. Le fonds souverain du Qatar a exprimé son intérêt pour une participation éventuelle à l'augmentation de capital de cinq milliards d'euros dont a besoin la banque toscane en difficulté, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, même si l'accueil réservé au projet par les investisseurs est mitigé.

Sur le marché des changes, outre le dollar, le grand gagnant des dernières péripéties de la présidentielle américain est le peso mexicain, devise la plus sensible aux spéculations en raison de son enjeu pour le Mexique.

Sur le front du pétrole, le Brent et le brut léger américain regagnent du terrain à la suite d'un communiqué que l'Opep réaffirmant son engagement à réduire sa production.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant