Le bouquet de Margarita

le
0

Depuis plus de vingt ans, Margarita Luengo, supportrice de l'Atlético, dépose un bouquet de fleurs à l'un des poteaux de corner du Vicente-Calderón. En l'honneur de Milinko Pantić, légende chez les Colchoneros.

Roberto Carlos ne le sait pas encore, mais il vient de bafouer une tradition de l'Atlético de Madrid. Lorsqu'il s'avance pour frapper un corner, le latéral brésilien du Real Madrid est gêné par un bouquet de fleurs. Il n'hésite pas à le dégager d'un coup de pied. Devant la réaction du public du Vicente-Calderón, il s'excuse, comprenant qu'il vient de frapper tous les supporters colchoneros en plein cœur.

Youtube

Dans le stade, c'est surtout Margarita Luengo qui a dû se sentir offensée. Parce que ce bouquet, c'est sa tradition. Depuis de nombreuses années, cette supportrice dépose au poteau de corner un bouquet composé d'œillets rouges et blancs. Une sorte d'hommage à son idole, Milinko Pantić, ancien milieu de terrain serbe, qui a passé trois saisons dans les rangs madrilènes. Héros du doublé coupe-championnat en 1996, il était reconnu pour sa précision exceptionnelle sur coup de pied arrêté. Retour sur ce mythe du Vicente-Calderón, avec la principale intéressée.

Quatre fleurs pour quatre buts


"Évidemment, même à l'heure du déjeuner, je peux parler de l'Atlético de Madrid." Au bout du téléphone, Margarita Luengo est fière de raconter son histoire. Qui débute en janvier 1996, avant une rencontre contre l'Athletic Bilbao. "Nous étions dans le bar de la peña et je vois un beau bouquet de fleurs. Je demande au président de la peña de m'en donner quatre. C'étaient des œillets rouges et blancs. Je lui ai dit que ces quatre fleurs représenteraient les quatre buts qu'on allait marquer contre Bilbao" se souvient-elle. Quelques heures plus tard,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant