Le bouddhisme selon Matthieu Ricard #1 : la naissance de la religion

le
0
Après une nuit de méditation, les textes bouddhiques rapportent que le prince Siddhârtha Gautama aurait atteint l'éveil ultime, et serait devenu Bouddha.
Après une nuit de méditation, les textes bouddhiques rapportent que le prince Siddhârtha Gautama aurait atteint l'éveil ultime, et serait devenu Bouddha.

Environ 450 millions de personnes à travers le monde pratiquent aujourd'hui le bouddhisme. Quatrième religion de la planète en termes d'adeptes, le bouddhisme naît en Inde au Ve siècle avant Jésus-Christ, par la personne du prince Siddhârtha Gautama. "Entouré de tous les conforts, du luxe et de la perfection, raconte Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste tibétain (branche particulière du bouddhisme, NDLR), le prince a renoncé à un moment donné aux affaires de ce monde qui ne le satisfaisaient pas."

Errant à la recherche de la sagesse, s'adonnant pendant un temps à des pratiques physiques rigoristes, Siddhârtha Gautama s'assoit un soir sous "l'arbre de la Bodhi", à Bodhgaya, dans l'est de l'Inde. À l'aube, les textes bouddhiques rapportent qu'il aurait atteint "l'éveil ultime", et serait devenu "Bouddha", une sorte de sage, et non un saint ou un prophète.

Se détachant de l'hindouisme, du matérialisme ou encore de l'idéalisme, la religion bouddhiste se définit comme un passage de l'ignorance - racine de la souffrance - à la connaissance de la réalité des phénomènes du monde et de l'esprit. De cette définition, Bouddha en tire un enseignement pour ses adeptes : unir la sagesse et la compassion pour tenir éloignée la souffrance de l'ensemble des êtres de la Terre.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant