Le Boston Consulting Group appelle les gestionnaires d'actifs à faire des choix radicaux

le
0
(NEWSManagers.com) -
Malgré le rebond des marchés en 2009 qui a permis aux actifs gérés de croître de 12 % (12% en Europe, 11 % aux Etats-Unis ou 25 % en Asie) pour atteindre 52 600 milliards de dollars, les gestionnaires d'actifs vont devoir lutter durement pour réussir dans l'ère de l'après-crise. Telles sont les conclusions du dernier rapport (*) du Boston Consulting Group (BCG). Ce dernier note que la transformation du secteur liée aux exigences croissantes des investisseurs, à leurs nouvelles attentes en termes de produits et de prix vont contraindre les gestionnaires d'actifs à s'améliorer sensiblement.
Globalement, la raison de la croissance des actifs gérés est due au rebond des marchés d'actions, avec seulement 1% environ de collecte nette. Résultat, si la valeur des encours sous gestion dans le monde a augmenté entre fin 2008 et fin 2009, les actifs sous gestion moyens et la rentabilité des gestionnaires d'actifs ont quant à eux baissé pour la 2ème année consécutive avec une chute de 4% pour les actifs sous gestion moyens et de 11% pour les revenus nets. En dépit d' une réduction de leurs coûts globaux de 7%, les gestionnaires d' actifs ont enregistré un recul de leurs marges opérationnelles de 19% en 2009.
Dans ce cadre, " avec une proportion plus large de produits à faible marge, la pression sur les prix et les augmentations des coûts structurels, il est peu probable que l' on revienne aux niveaux de rentabilité historiques d' avant la crise " prédit Philippe Morel, directeur associé senior au BCG et responsable du centre d'expertise gestion d'actifs en France. Philippe Morel table cependant sur une année 2010 plus favorable avec, d' après les acteurs interrogés, les marges opérationnelles moyennes qui pourraient rebondir jusqu'à environ 35% des revenus nets contre environ 31% en 2009.
A titre de conclusion, le Boston Consulting Group considère qu' il est " essentiel que les gestionnaires d'actifs renforcent leurs business models en faisant des choix plus radicaux en matière de produits, de marchés cibles et de distribution. Ils doivent se concentrer également sur ce qu'ils font de mieux, compte tenu de leurs forces et faiblesses spécifiques. Le contrôle des coûts reste également une question critique, vu l'incertitude actuelle du marché, les possibilités de croissance sont multiples pour les établissements capables d'élaborer des stratégies créatives et de repenser leurs modèles économiques. Pour se faire, l'expansion internationale, les nouveaux partenariats et l'amélioration des offres via les fusions-acquisitions peuvent aussi être envisagées. "

(*) Sur la base d' une étude comparative menée par le BCG auprès des principaux acteurs en début d' année, le 8ème rapport annuel du BCG Global Asset Management 2010: In Search of Stable Growth, analyse le marché mondial de la gestion d'actifs.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant