Le bon cholestérol pas aussi bon que prévu

le
0
Contrairement à une idée très répandue, la présence d'un niveau élevé de ?bon ?cholestérol dans le sang ne réduit pas le risque d'infarctus, d'après une nouvelle étude américaine.

On entend souvent parler de «mauvais» et de «bon» cholestérol. Le premier serait un mauvais gras qui tapisserait nos artères, tandis que le second serait directement éliminé dans le foie et serait donc inoffensif. Cette distinction faite, bien des spécialistes pensaient qu'un taux élevé de «bon» cholestérol réduisait le risque de faire un infarctus du myocarde. Pourtant de nouvelles recherches publiées la semaine dernière sur le site Internet The Lancet viennent contredire cette thèse.

Alors qu'un faible taux de «mauvais» cholestérol réduit à coup sûr le risque d'infarctus, «nos résultats montrent que l'augmentation de bon cholestérol n'entraîne pas forcément la réduction du risque cardio-vasculaire», constate le Dr Sekar Kathiresan, le principal auteur de l'étude qui travaille à l'hôpital du Massachusetts et à l'école de médecine de l'université de Harvard.

Bon cholestérol ou pas, le risque d'infarctus est le même

Pour parvenir à ce résultat, i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant