Le « Boléro » de Ravel, crescendo le plus célèbre du monde, tombe dans le domaine public

le
0
Le "Boléro" a également inspiré une multitude de chorégraphies, la plus connue étant sans doute celle créée par Maurice Béjart.
Le "Boléro" a également inspiré une multitude de chorégraphies, la plus connue étant sans doute celle créée par Maurice Béjart.

Les droits de l’une des œuvres musicales les plus jouées au monde cesseront d’être versés dès dimanche, 88 ans après sa première interprétation à l’Opéra de Paris.

Elle est sans doute l’une des œuvres musicales les plus jouées au monde et aussi l’une des plus singulières. Le Boléro de Maurice Ravel est tombé dimanche 1er mai dans le domaine public, 88 ans après sa première interprétation à l’Opéra de Paris.

« On a coutume de dire qu’une exécution du Boléro commence toutes les dix minutes dans le monde. Puisque l’œuvre dure 17 minutes, elle est donc jouée à tout moment quelque part », explique Laurent Petitgirard, compositeur et président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem). « Et on peut penser qu’on va l’entendre encore plus à présent, dans des publicités ou dans des films. »

Composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l’Opéra Garnier à Paris l’œuvre symphonique est, à l’origine, une musique de ballet commandée par la danseuse russe Ida Rubinstein, amie et mécène de Ravel. Aussitôt saluée par la critique, le Boléro connaîtra rapidement un succès planétaire. « C’est une écriture simple et directe sans la moindre tentative de virtuosité », faisait remarquer le compositeur français, mort en 1937.

Imbroglio juridique En près de 90 ans d’existence, l’œuvre a été jouée par les plus prestigieux orchestres du monde, sous la baguette des plus grands chefs (Arturo Toscanini, Seiji Ozawa, Claudio Abbado, Pierre Boulez…). Elle a aussi inspiré une multitude de chorégraphies, la plus connue étant sans doute celle créée par Maurice Béjart, en 1961, pour le Ballet du XXe siècle.

Œuvre de tous...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant