Le blues des patrons de région

le
3
Le blues des patrons de région
Le blues des patrons de région

Ils ne savent plus vraiment où ils habitent, les présidents de région, socialistes à une écrasante majorité. Le nombre de leurs fiefs passera bientôt de 22 à 13 en métropole, la réforme territoriale est aussi confuse qu'inachevée et la défaite leur est promise aux prochaines élections de décembre 2015. La visite de Manuel Valls, hier au congrès de l'ARF (Association des régions de France), n'était donc pas superflue pour tenter de ramener un peu de clarté et de sérénité. Arrivé la veille à Toulouse, le Premier ministre a dîné dès jeudi soir avec les barons régionaux au siège de Midi-Pyrénées. « C'était un buffet debout, il ne fallait pas que ce soit d'une opulence ostentatoire », glisse avec un sourire entendu un invité.

Le lendemain, devant un amphi bondé de cadres territoriaux, Valls s'est fait le chantre de la régionalisation, donnant droit à deux des revendications principales de ses hôtes. « Les régions disposeront d'une compétence exclusive » en matière de soutien aux PME, a affirmé le Premier ministre, à la grande satisfaction d'Alain Rousset, le président de l'Aquitaine et de l'ARF. En second lieu, les régions disposeront d'une fiscalité économique dont elles étaient privées depuis la réforme Sarkozy de 2010. En résumé, des compétences et des moyens, même si pour les élus régionaux le calendrier est encore flou. Pour les compétences (qui sont aussi gagnées au détriment des départements), le chef du gouvernement a assuré que l'affaire serait réglée au Parlement « en février au plus tard ». « C'est absolument nécessaire car sinon on va tous partir en campagne pour les régionales sans savoir exactement quelles seront nos futures compétences », soupire un président de région, à demi rassuré.

Il en faudrait beaucoup plus pour regonfler à bloc les élus PS à qui les spécialistes électoraux promettent une déroute fin 2015. « Les élections locales sont rarement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 11 oct 2014 à 18:10

    Et OUI...il va leurs falloir trouver un emploi, travailler et prendre des risques pour faire bouillir la gamelle ?!!!...:-)))

  • janaliz le samedi 11 oct 2014 à 10:46

    Des vraies t^tes de gagneurs...

  • pichou59 le samedi 11 oct 2014 à 09:46

    la porte de sortie est proche!!!