Le blues des maires face à la crise

le
5
Confrontés à la détresse sociale de leurs administrés et à la baisse de leurs budgets, les maires subissent, à un an des municipales, une baisse de popularité.

Ils sont les premiers maillons de la chaîne républicaine, les premiers relais d'une détresse sociale grandissante. Élus de proximité, les maires subissent de plein fouet les effets de la crise et se retrouvent face à une équation insoluble: de plus en plus sollicités, ils disposent de moins en moins de moyens. À un an des élections municipales, un sentiment d'impuissance s'est installé chez bon nombre d'entre eux. «Quand je suis arrivé en 2008, j'étais plein d'idéaux, pétri d'une envie de faire changer les choses. La désillusion a été rapide, et j'ai compris que je ne pourrais pas répondre à toutes les attentes», témoigne le jeune maire d'Asnières-sur-Seine Sébastien Pietrasanta.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le jeudi 7 mar 2013 à 18:02

    Si la diminution de leurs moyens les oblige à réduire la production de ronds points et de gendarmes couchés, et à moins subventionner la ribambelle d'associations qui créent du "lien social" , on ne leur en voudra pas trop.

  • M6437502 le jeudi 7 mar 2013 à 17:52

    En tout cas j'en connais un qui balance l'argent de la commune dont il a la charge dans des réalisations parfaitement inutiles.

  • frk987 le jeudi 7 mar 2013 à 17:31

    Le rôle des maires, c'est uniquement de réaliser des budgets en équilibre, si cet imbécile ne l'a pas compris, c'est lamentable.

  • frk987 le jeudi 7 mar 2013 à 17:27

    Un peu facile les idéaux pleins de charité avec l'argent du contribuable pour faire sa pub personnelle !!!

  • mlaure13 le jeudi 7 mar 2013 à 17:22

    Quand je suis arrivé en 2008, j'étais plein d'idéaux, pétri d'une envie de faire changer les choses. La désillusion a été rapide, et j'ai compris que je ne pourrais pas répondre à toutes les attentes», témoigne le jeune maire d'Asnières-sur-Seine Sébastien Pietrasanta?...SOIT !...mais il fallait te renseigner AVANT !!!...MdR...