Le blues des gens doués

le
0
Une intelligence au-dessus de la moyenne ne protège ni du mal-être ni du sentiment d'exclusion.

Ils ne représentent a priori que 2 % de la population générale, mais on n'a jamais autant parlé d'eux. Des psychologues, de plus en plus nombreux, se spécialisent dans l'accompagnement de ces personnalités atypiques. Eux ? Les adultes surdoués. Une de leurs plus ferventes défenseuses, Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute, notamment auteur d' un Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués (Payot), affirme qu'après vingt-cinq ans de fréquentation de ces êtres hors normes - ils constituent 75 % de ses patients -, elle parvient à les déceler dès la première séance. «Ils entrent dans mon bureau et, en une seconde, ils embrassent la vision globale du lieu, de ce qui traîne sur mon bureau, le papier, le stylo... et en déduisent instantanément que j'étais en train d'écrire au moment où ils sont arrivés.»

Cette fulgurance de l'intelligence spatio-temporelle semble être l'une des caractéristique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant