Le "blast" de Sarkozy souffle Juppé, mais gonfle Hollande et Le Pen

le
1
Nicolas Sarkozy marque ses premiers points dans la course-poursuite qui l'oppose aux autres leaders de la droite.
Nicolas Sarkozy marque ses premiers points dans la course-poursuite qui l'oppose aux autres leaders de la droite.

Depuis sa déclaration de candidature le 22 août, l'ex-président de la République applique la stratégie dite du « blast », soit une omniprésence médiatique censée asphyxier ses concurrents. Sur Hypermind, ses effets sont mitigés.

Il y a une semaine, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé étaient déjà au coude-à-coude pour remporter la primaire de la droite, avec environ 40 % de chances chacun. Pendant le week-end, la cote de Nicolas Sarkozy avait ensuite pris l'avantage, se stabilisant autour de 45 %, tandis que celle d'Alain Juppé tombait autour de 37 %. Mais cet avantage s'estompa complètement en milieu de semaine, et le passage de Nicolas Sarkozy au journal de 20 heures de France 2 semble même avoir contribué à redonner l'avantage au maire de Bordeaux : il aurait aujourd'hui 45 % de chances de l'emporter, contre 41 % pour l'ex-président de Républicains. La stratégie de ce dernier n'a donc pas encore convaincu le marché de son efficacité.

Juppé perd 5 points

En revanche, les attaques virulentes de Nicolas Sarkozy et de ses lieutenants, notait François Baroin, contre « l'identité heureuse » d'Alain Juppé annoncent une campagne primaire violente qui risque d'abîmer les chances de ce dernier à l'élection présidentielle s'il devait remporter la primaire. Ainsi, les chances d'Alain Juppé à l'élection présidentielle sont passées de 33 %, avant l'annonce de candidature de Nicolas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8842851 il y a 5 mois

    La cour de récréation se remplit....on regarde cela de derrière la grille c'est assez rigolo...ce le sera moins quand il faudra casquer...!