Le Bitcoin sera-t-il la monnaie du futur ?

le
3
Le Bitcoin sera-t-il la monnaie du futur ?
Le Bitcoin sera-t-il la monnaie du futur ?

Crée il y a tout juste cinq ans par un mystérieux programmeur devenu une légende urbaine 2.0, le Japonais Satoshi Nakamoto, le Bitcoin (BTC) a longtemps été une monnaie virtuelle réservée aux connaisseurs de l'Internet. Le grand public en a entendu parler en 2013, notamment, lorsque la plateforme illégale Silk Road, présenté comme l'«eBay de la drogue», a été démantelée.

Le monde entier a alors découvert qu'un système de paiement parallèle existait autour de cette devise internationale, indépendante de toute banque centrale et d'une autorité de régulation comme la Banque Centrale Européenne ou la Banque de France. Rien qu'en 2013, cette crypto-monnaie, qui permet des échanges anonymes et sans intermédiaire bancaire, a connu deux flambées de son cours avant de redescendre. Les spécialistes estiment que 12 millions de Bitcoins sont à l'heure actuelle en circulation.

Malgré le risque d'une nouvelle bulle Internet du fait de sa volatilité, les investisseurs du monde physique et les sites marchands s'intéressent à ce moyen de paiement virtuel. Le site de vente en ligne américain Overstock, concurrent du géant Amazon, a par exemple décidé d'accepter les Bitcoins. La réserve fédérale américaine (Fed) comme le gouvernement allemand reconnaissent un intérêt dans cette monnaie digitale pour le futur. Un tout premier distributeur de Bitcoins a même été installé en octobre dernier à Vancouver (Canada) avant que New York ne suive en ce début 2014.

Comment sont émis les bitcoins, quel est le risque d'une monnaie virtuelle, le Bitcoin va-t-il devenir la devise internationale du nouveau monde numérique ? Explications avec Philippe Herlin, auteur du premier ouvrage en français dédié à ce phénomène monétaire : «La révolution du bitcoin et des monnaies complémentaires. Une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro ?». Persuadé de la révolution financière en marche, cet économiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlombert le mercredi 22 jan 2014 à 14:50

    Et pour imaginer la brutalité du crack possible, voyez la vitesses de calcul des ordinateurs, puisque la valeur du truc est purement le résultat d'un calcul.

  • dlombert le mercredi 22 jan 2014 à 14:46

    ça ne repose sur aucun actif tangible, et le jour où on va s'en rendre compte et que tout le monde va vouloir soit se faire rembourser soit matérialiser sa richesse en achetant des biens, les ordis calculeront que ce truc ne vaut rien et les seuls gagnants seront ceux qui possèdent les comptes bancaires sur lesquels ont été versés les sommes pour les achats de bitcoins

  • multibag le mercredi 22 jan 2014 à 14:09

    Des experts reconnus dans les nouvelles technologies prévoient une stabilisation future du cours vers 400 dollars, de quoi déchanter... http://bitcoincours.com/prediction-cours-400-dollars.html