Le BIM ou maquette numérique, fera bientôt sortir la construction de "l'âge de pierre"

le
0
Le BIM ou maquette numérique, fera bientôt sortir la construction de "l'âge de pierre"
Le BIM ou maquette numérique, fera bientôt sortir la construction de "l'âge de pierre"

En vedette aux premières rencontres professionnelles BIM World à Paris, la maquette numérique, dont l'essor est encouragé par l'Etat et à l'échelle de l'Europe, devrait faire sortir les pratiques des professionnels du bâtiment de "l'âge de pierre".Mercredi et jeudi se tient au Cnit de La Défense, la première édition d'un évènement où sont conviés architectes, fabricants de logiciels, cabinets d'ingénierie, bailleurs sociaux, gestionnaires de patrimoine... autour du BIM.La modélisation des données du bâtiment ou BIM (Building Information Model), désigne un fichier numérique où sont stockées toutes les informations techniques d'un ouvrage sur ses composantes (murs, fenêtres, poutres, équipements thermiques, isolants etc).Plongée en 3D dans tous les recoins d'un ouvrage, elle révolutionne d'un coup la conception, la construction et l'exploitation des bâtiments, en permettant à tous les intervenants de travailler de façon collaborative, pour une économie de temps estimée à terme... à 70%.Et ce, si tous les acteurs de la chaîne de la construction - architectes, ingénieurs, maîtres d'ouvrage, propriétaire, exploitant - étaient équipés.Ce qui est loin d'être le cas, même si les trois majors du secteur, Bouygues, Eiffage et Vinci, partenaires du BIM World, s'y mettent à marche forcée... alors que l'automobile ou l'aéronautique ont opté pour cette technologie de longue date. Ainsi, bien qu'engagée dans une "digitalisation" accélérée, l'entreprise Cofély Services, filiale de GDF Suez dédiée aux services énergétiques, n'a pas encore sauté le pas, indique à l'AFP son directeur général Jean-Pierre Monéger."C'est en projet. Nous travaillons sur des logiciels qui permettront de se balader dans un bâtiment, pour suivre la ventilation, la consommation énergétique", dit-il.- "Retard à l'allumage" -Pour l'architecte-urbaniste François Pélegrin, "Il y a eu un certain retard ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant