Le billet d'avion coûtera encore plus cher cet été

le
0

Le prix des billets d'avion pour les mois de juillet et d'août a augmenté, en moyenne, de 47 euros, selon le site de comparateur de prix Liligo.com.

Votre carte bleue risque de chauffer si vous prenez l'avion cet été! A en croire le site de comparateur de prix de vols Liligo.com, le tarif moyen du billet a augmenté de 47 euros pour les mois de juillet et d'août. De 600 euros, l'année dernière, il est passé à 647 euros, cette année. «Cette augmentation est essentiellement due à une forte hausse de la demande pour les grandes vacances», explique Guillaume Bril, directeur commercial de Liligo.com. En un an, le nombre de consultations pour partir cet été a augmenté de 35% par rapport à 2013, contre une hausse de 18% pour celles effectuées pour un départ à toutes les autres périodes de l'année.

Le site de comparateur de prix a établi un classement des 20 villes les plus consultées pour des départs cet été. Arrivent aux trois premières places: New York, malgré un recul de 13% des consultations entre 2013 et 2014, Bangkok (+40% des consultations), et Montréal (+46% des consultations). En dépit de cette forte demande, le prix des billets de ces trois destinations n'a, en revanche, pas flambé, entre 2013 et 2014: +4% pour New York (761 euros), stable pour Montréal (733 euros) et même -1% pour Bangkok (733 euros).

A l'inverse, d'autres destinations ont vu le prix des billets aller-retour s'envoler: c'est le cas de Denpasar, au sud de l'Indonésie (+20% à 1110 euros), d'Ajaccio (+15% à 224 euros) et d'Athènes et de Tunis (+11% à respectivement 283 et 225 euros). «Après avoir souffert de la crise, Athènes s'affiche à nouveau comme une destination phare. Le Sri Lanka émerge de façon spectaculaire et les pays du Maghreb retrouvent des couleurs», commente Guillaume Bril. Les consultations de vols pour Alger et Colombo (Sri Lanka) ont ainsi plus que doublé entre 2013 et 2014, et celles pour Tunis grimpent de 87%.

Dans le détail, ce sont les prix des vols court-courrier qui ont le plus augmenté: +8% contre +6,5% pour le long-courrier et +3,3% pour le moyen-courrier. «Ce n'est pas vraiment une surprise, estime le directeur commercial de Liligo.com. Cette année, les Français semblent vouloir partir en vacances moins loin. La demande est donc plus importante sur les petites distances». Confirmation en chiffres: le nombre de consultations pour les vols court-courrier, qui représentent 34% des consultations de vols des Français, ont progressé de 4% contre un recul de 5% pour celles des long-courrier (50% des consultations). Logique quand on sait que les Français qui prendront l'avion ont prévu de prendre moins de vacances, cet été, que l'année dernière: 12 jours au lieu de 13 pour ceux qui ont choisi les destinations court-courrier et 19 au lieu de 20 pour les long-courrier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant