Le bilan s'alourdit à Gaza au 4e jour des frappes israéliennes

le
0
QUATRIÈME JOUR DES FRAPPES DE TSAHAL SUR GAZA
QUATRIÈME JOUR DES FRAPPES DE TSAHAL SUR GAZA

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - L'aviation israélienne poursuit ses raids au-dessus de la bande de Gaza vendredi, pour le quatrième jour consécutif, sans parvenir à arrêter les tirs de roquettes des groupes armés palestiniens.

Au moins 82 habitants de l'enclave palestinienne, dont une grande majorité de civils, ont été tués depuis mardi, dont quatre vendredi dans deux attaques menées avant l'aube, l'une dans la ville de Gaza et l'autre à Rafah, ont indiqué des sources médicales.

L'armée israélienne a annoncé que l'aviation et la marine avaient mené de nouvelles frappes aux premières heures de vendredi, sans plus de précision.

Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi soir dans une allocution télévisée qu'Israël avait "porté un coup sévère au Hamas et aux organisations terroristes".

"Nous allons les frapper davantage", a ajouté le Premier ministre en ignorant l'offre de médiation formulée par Barack Obama dans un entretien téléphonique entre les deux dirigeants.

"Les Etats-Unis restent disposés à faciliter une cessation des hostilités, dont un retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012", lui a dit le président américain, selon des propos rapportés par la Maison blanche.

Alors qu'Israël laisse planer la menace d'une opération terrestre massive, le ministre de la Défense Moshe Yaalon a estimé jeudi que face à la persistance des tirs de roquettes, "nous avons de longs jours de combats devant nous".

Les bombardements israéliens n'ont pour le moment pas mis fin à ces tirs, les roquettes continuant à faire résonner les sirènes d'alarmes profondément en territoire israélien vendredi, sans pour autant faire de victime ni de dégât majeur.

Nous sommes le dos au mur, nous n'avons rien à perdre", a déclaré jeudi le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri. "Nous sommes prêts à nous battre jusqu'à la fin."

(Nidal al-Mughrabi et Maayan Lubell; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant