Le bilan du séisme en Equateur continue de s'alourdir

le
0
AU MOINS 272 MORTS DANS LE SÉISME EN EQUATEUR
AU MOINS 272 MORTS DANS LE SÉISME EN EQUATEUR

par Julia Symmes Cobb et Daniel Tapia

PEDERNALES, Equateur (Reuters) - Le séisme de samedi en Equateur, le plus grave subi par ce pays depuis 1979, a fait au moins 272 morts et plus de 2.000 blessés, a déclaré dimanche le président Rafael Correa, alors que les services de secours continuent de fouiller les décombres à la recherche de survivants dans les villes côtières, les plus durement touchées.

Cette secousse de magnitude de 7,8 sur la côte du Pacifique de l'Equateur a été ressentie dans la majeure partie du pays, provoquant des mouvements de panique jusque dans la capitale, Quito, pourtant située dans les montagnes des Andes. Des bâtiments et des routes se sont effondrés dans de nombreuses villes de l'ouest du pays, près du littoral.

"L'Equateur a été terriblement frappé", a dit le président Rafael Correa, visiblement ému, revenu en urgence d'Italie.

"Il y a des signes de vie dans la plupart des décombres et c'est la priorité", a-t-il ajouté dans une allocution télévisée.

Il a fait état de 272 morts et 2.068 blessés et prévenu que le bilan risquait encore de s'alourdir.

Les régions côtières proches de l'épicentre ont été les plus touchées, à commencer par Pedernales, station balnéaire aux plages bordées de palmiers dont les rues sont désormais recouvertes de débris.

Des habitants hébétés restent assis dans un paysage dévasté, d'autres marchent à travers les décombres à la recherche de proches ou d'objets ensevelis. Les cadavres sont emportés dans des cercueils de fortune.

Environ 60% des maisons de Pedernales ont été détruites et 91 personnes sont mortes dans cette ville, selon le chef de la police Milton Zarate.

A Guayaquil, la plus grande ville du pays, les débris jonchent les rues et un pont s'est effondré sur une voiture. L'état d'urgence a été déclaré dans six provinces du pays, qui compte 16 millions d'habitants.

Le gouvernement a déclaré que le séisme de samedi était le plus grave qui ait touché l'Equateur depuis 1979. Cette année-là, une forte secousse avait fait 600 morts et 20.000 blessés, selon le centre américain de veille géologique (USGS).

Les pays de la région et des ONG comme Médecins Sans frontières (MSF) ont annoncé l'envoi de matériel et d'équipes de secours.

(Avec les journalistes de Reuters en Equateur; Henri-Pierre André et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant