Le bilan de la saison en Russie, Turquie et Suisse

le
0
Le bilan de la saison en Russie, Turquie et Suisse
Le bilan de la saison en Russie, Turquie et Suisse

C'est l'heure des bilans de la saison aussi dans les autres championnats européens, ailleurs qu'en Ligue 1, en Premier League, en Bundesliga, en Liga et en Serie A. Seconde partie de ce résumé 2015/2016 avec trois pays hors de l'Union Européenne : Russie, Turquie et Suisse.

Russie : Rostov magnifique, CSKA pragmatique


Le champion. Malgré une incroyable saison de Rostov, c'est bien le CSKA qui termine champion de Russie, un troisième titre pour les Moscovites en quatre ans. La lutte entre les deux prétendants aura été intense et indécise jusque la dernière journée disputée ce week-end. Au final, c'est mérité pour le CSKA, qui a occupé le fauteuil de leader 23 journées sur 30, dont 17 fois consécutivement entre fin août et début avril. Un CSKA pragmatique, pas la meilleure défense ni la meilleure attaque mais qui a su gérer sa saison à l'expérience et en finissant pas une série décisive de six succès de suite. Rostov a été magnifique de résistance, avec seulement deux défaites depuis octobre, mais doit finalement se contenter d'une deuxième place synonyme néanmoins de qualification pour le troisième tour préliminaire de la prochaine Ligue des champions.


La banane. Une troisième place pour le Zénith Saint-Pétersbourg, c'est évidemment insuffisant. C'est en tout cas son pire classement depuis 2009 et ça lui permettra " seulement " de disputer la Ligue Europa la saison prochaine. Le champion sortant paie son inconstance, avec quelques gros trous d'air, dont une symbolique défaite 0-3 il y a un mois contre Rostov. Mircea Lucescu, le faiseur de miracles du Shakhtar, est annoncé sur le banc la saison prochaine pour relancer un nouveau cycle.

Benfica se paie le Zénith
L'autre banane. Une dernière défaite 0-3 contre le Zénith a sonné le glas des espoirs de maintien du Dinamo Moscou. Oui, l'ancien club de Mathieu Valbuena jouera en D2 à partir de cet été, la faute à une fin de saison catastrophique (9 revers sur les 12 matchs de championnat disputés en 2016), la faute aussi et surtout à une gestion d'effectif calamiteuse et au départ…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant