Le bilan de la qualité de l'air en France n'est pas bon

le
0
Le bilan de la qualité de l'air en France n'est pas bon
Le bilan de la qualité de l'air en France n'est pas bon

"Les températures froides du premier trimestre 2011 associées à des conditions anticycloniques relativement stables, ont favorisé les émissions dues au chauffage et à la non dispersion des particules, conduisant à un nombre élevé de dépassements des valeurs limites réglementaires en début d'année. On estime que près de 12 millions de Français ont vécu en 2011 dans des zones n'ayant pas respecté les valeurs limites annuelles relatives aux particules PM10" a en effet indiqué le ministère dans un communiqué publié le vendredi 3 août.

Pour l'ozone, un seul événement de pollution photochimique d'ampleur nationale a été relevé vers la fin du mois de juin marqué par un bref épisode de fortes chaleurs. Mais sur le long terme, malgré la baisse des émissions des précurseurs de l'ozone (oxydes d'azote, composés organiques volatils, monoxyde de carbone), les niveaux de fond restent en 2011 supérieurs à ceux constatés au début des années 90.

Le rapport précise encore que "plus de 10 % des stations de mesure, principalement en situation de proximité automobile, ont dépassé les valeurs limites réglementaires de dioxyde d'azote dans l'air en 2011."

La santé des Français est en jeu

Le dioxyde d'azote est particulièrement nocif pour la santé humaine. C'est un gaz irritant pour les bronches. Chez les asthmatiques, il augmente la fréquence et la gravité des crises. Chez l'enfant, il peut favoriser certaines infections pulmonaires.

En mars

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant