Le bilan de l'attaque d'une base indienne passe à dix morts

le
0
    PATHANKOT, Inde, 3 janvier (Reuters) - L'attaque d'une base 
aérienne indienne du Pendjab, près de la frontière pakistanaise, 
samedi matin, a fait dix morts, selon le dernier bilan 
communiqué dimanche par les autorités.  
    Six membres des services de sécurité ont été tués dans cet 
assaut qui a été suivi de 15 heures d'affrontements et les corps 
de quatre assaillants ont été découverts dans l'enceinte de 
cette base de Pathankot sous haute surveillance. 
    Un explosion a fait deux blessés dimanche, tandis que les 
militaires fouillaient le site.   
    Une semaine avant l'attaque, le Premier ministre indien 
Narendra Modi avait effectué une visite impromptue au Pakistan 
pour relancer le dialogue entre les deux puissances nucléaires 
rivales. 
    Parmi les gardes tués figure l'ancien champion de tir 
Suberdar Fateh Singh, médaillé d'or et d'argent aux championnats 
du Commonwealth en 1995, a fait savoir la fédération indienne.  
    Selon New Delhi, le mode opératoire est similaire à celui 
d'autres attaques imputées à des groupes armés pakistanais. 
Aucune revendication n'a été formulée.  
    Condamnant cet acte, Islamabad a souhaité la poursuite du 
dialogue bilatéral.  
    Le ministre indien de l'Intérieur Rajnath Singh a annoncé 
samedi que cinq assaillants avaient été "neutralisés", mais la 
mort du cinquième n'a pas été confirmée.  
 
 (Mukesh Gupta, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant