Le bijoutier de Nice se défend d'être «un justicier»

le
3
VIDÉO - Stephan Turk, le bijoutier de Nice mis en examen pour homicide volontaire après avoir tué Anthony Asli, le braqueur qui venait de le cambrioler, s'est exprimé mercredi matin sur Europe 1 .

«Ce n'est pas Anthony Asli le responsable, mais c'est son père! Le jeune homme avait déjà été impliqué dans quatorze affaires. Où est sa famille? Où est son père? Qu'est-ce qu'il dit son père au journal? "Mon fils avait besoin d'argent". Mais ça ne va pas ça!», a tonné Stephan Turk, mercredi sur Europe 1.

Mis en examen pour homicide volontaire, le joaillier a toutefois confié regretter son geste, expliquant qu'il n'avait pas l'intention de tuer le braqueur: «Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, ça a été trop rapide. Je voulais arrêter le scooter, c'est tout. Je ne voulais toucher personne. Si j'avais voulu tirer sur lui, j'en avais l'occasion. Il était devant moi, à un mètre.»

Au journaliste Thomas Sotto qui lui demandait pourquoi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2971809 le mercredi 18 sept 2013 à 12:33

    J'aurais fais pareil que lui,mais j'aurais vidé mon chargeur,histoire pas le louper,il y a qu'une façon de régler ce genre de probléme à la façon de l'inspecteur harry ou le justicier.On est pas là pour défendre les agresseurs fred,réveille toi un peu socialo à la co n,c'est des types comme toi qui font monter le FN

  • LeRaleur le mercredi 18 sept 2013 à 12:12

    Si tout le monde faisait comme lui, tout irait beaucoup mieux, et les tribunaux seraient engorgés pour le meilleur.

  • jobico le mercredi 18 sept 2013 à 12:03

    il aurait du tirer quant il etait à un metre de lui...peut-etre que la legitime defense ??