Le bien-être intégré aux stats économiques

le
0
Les recommandations du rapport Stiglitz prennent forme. Dès le mois prochain, l'Insee publiera un dossier sur les conditions de vie, prenant en compte les différentes dimensions préconisées par ce rapport.

Le rapport Stiglitz a presque un an. Douze mois qui ont permis d'entreprendre des travaux pour mieux prendre en compte dans les froides statistiques nationales les aspects liés au bien-être et au développement durable. Pour ce faire, l'Insee et le ministère du Développement durable ont allié «à la fois ambition et pragmatisme, en complétant des données existantes et en innovant chaque fois que cela était nécessaire», selon les termes figurant dans un document récapitulatif publié lundi.

Ils ont par exemple calculé cette année «l'effet redistributif du financement public de la santé et de l'éducation». Il en ressort que ces services assurés par les administrations représentent 23 % du revenu disponible des ménages. Sans ces prestations, l'écart entre le revenu disponible des 20 % de ménages les plus modestes et celui des 20 % les plus aisés irait de 1 à 5. Une fois pris en compte ces transferts en nature, «l'écart n'est plus que de 1 à 3», note l'Inse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant