Le BHV Marais fête ses 160 ans les yeux tournés vers l'avenir

le
0
Le BHV compte également sur son ouverture dominicale pour doper sa fréquentation. (MARTIN BUREAU / AFP)
Le BHV compte également sur son ouverture dominicale pour doper sa fréquentation. (MARTIN BUREAU / AFP)

(AFP) - Ouverture dominicale, grands travaux, internationalisation : le BHV Marais fête ses 160 ans avec des nouveaux projets plein la tête, souhaitant affirmer davantage sa différenciation par rapport aux autres grands magasins parisiens.

Fondé en 1856, le deuxième plus ancien grand magasin parisien après Le Bon Marché propose jusqu'au 1er octobre une exposition retraçant les grands étapes de son histoire, mais son patron, Alexandre Liot, a les yeux résolument tournés vers l'avenir.

"Après avoir rempli notre objectif de redressement sur la période 2012-2015, nous entamons une nouvelle étape pour la période 2016-2020 avec de nombreux projets", explique-t-il à l'AFP.

Le BHV a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires en progression de 6% et a vu ses comptes "quasiment revenir à l'équilibre", indique le directeur.

"Nous étions même en avance (par rapport à nos attentes, ndlr) à fin octobre juste avant les attentats à Paris", ajoute-t-il.

Comme les autres grands magasins parisiens, le BHV Marais a en effet vu depuis le 13 novembre sa fréquentation souffrir d'un recul marqué. "Après les attentats, il y a eu un vrai ralentissement aussi bien au niveau de la clientèle locale qu'internationale", note M. Liot.

"On était entre -5 et -3% sur les trois derniers mois", explique-t-il.

Le BHV Marais apparait toutefois moins touché que ses homologues du boulevard Haussmann (-10% pour le Printemps), la clientèle touristique représentant une part moindre de ses ventes.

Mais Alexandre Liot reste optimiste. "Depuis juin, on a l'impression que ça repart un peu, avec un repli désormais limité à -2%. Espérons que l'Euro de football et les soldes redonneront un nouvel élan à la consommation".

Le BHV a enregistré pour le moment un "démarrage correct" des soldes, malgré un contexte social et météorologique difficile, estime son directeur, avec une fréquentation "en léger retrait" les premiers jours par rapport à l'an dernier.

Extension et nouveaux magasins dans le MaraisLe BHV compte également sur son ouverture dominicale pour doper sa fréquentation. Il est en effet à ce jour le seul grand magasin parisien à pouvoir ouvrir tous les dimanches de l'année. Son directeur espère que cela lui apportera "une nouvelle clientèle" notamment familiale et touristique.

"C'est un enjeu majeur pour nous" qui "devrait nous apporter 6 à 8% de chiffre d'affaires additionnel chaque année", prédit Alexandre Liot.

A l'issue du premier dimanche d'ouverture, le 3 juillet, "les premiers signes sont encourageants. La fréquentation a été au niveau des dimanches de décembre pré-Noël", traditionnellement parmi les plus fréquentés, explique la direction du groupe précisant que l'objectif que s'était fixé le magasin (dont le niveau n'a pas été dévoilé) "a été dépassé de 30%".

Mais le grand magasin ne compte pas s'arrêter là.

"Nous allons cette année continuer à renforcer notre offre différenciante sur la maison avec de nouveaux produits, comme des petits meubles, du design. Cette combinaison mode/maison vie quotidienne est unique dans le paysage des grands magasins parisiens", fait valoir le directeur.

Par ailleurs, après avoir déjà fait peau neuve en 2014, le BHV Marais va poursuivre sa transformation.

Outre la réorganisation complète du rez-de-chaussée, le grand magasin va entamer une série de grands travaux pour s'étendre dans les rues qui entourent le magasin principal.

Sa maison-mère, le groupe Galeries Lafayette, a en effet pour projet de "déployer dans les deux ans qui viennent tout un lieu de vie autour du BHV" pour "participer encore davantage à l'attractivité du Marais".

Cela devrait notamment passer par la création d'une fondation d'entreprise dédiée à l'art en 2017, par la mise en place de larges cours intérieures ouvertes au public, mais aussi plusieurs nouveaux magasins. Parmi eux, l'arrivée à Paris du concept "Eataly", mélange d'épicerie haut de gamme, de halle de marché et de restauration, en 2018.

Autre chantier de taille: celui de la diversification des modes de vente. Le BHV, dont le site internet jouait jusqu'ici un simple rôle de vitrine, devrait se doter d'un site marchand et nouer plusieurs partenariats avec des pure-players, selon M. Liot.

Enfin, le BHV Marais envisage de se développer à l'international. Une première ouverture est déjà prévue à Dubaï en octobre "et on ne s'interdit pas d'ouvrir d'autres sites à l'étranger à l'avenir", a indiqué le directeur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant