Le BfV allemand nie la découverte de documents chez Abdeslam

le
0
 (Actualisé après démenti) 
    BERLIN, 14 avril (Reuters) - Les services de renseignement 
intérieurs allemands (BfV) ont démenti jeudi que leur président 
ait déclaré à des parlementaires que des documents concernant le 
centre allemand de recherches nucléaires de Juliers avaient été 
découverts dans l'appartement de Salah Abdeslam à Molenbeek. 
    L'information a été donnée par le groupe de presse 
Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND), citant des sources au sein 
de la commission parlementaire qui supervise le travail des 
agences de renseignement, et dont les débats sont confidentiels. 
    Hans-Georg Maassen, le chef du BfV, aurait informé fin mars 
cette commission parlementaire de l'existence de ces documents, 
selon RND.  
    "Ce n'est pas exact", a déclaré une porte-parole du BfV. 
"Nous n'avons aucune information à ce propos. Notre président 
Maassen n'a jamais parlé à des membres du parlement." 
    Deux membres de la commission ont déclaré à Reuters qu'ils 
n'avaient pas été informés de cette question. 
    Parmi les documents découverts chez Abdeslam, considéré 
comme le seul survivant du commando djihadiste qui a commis les 
attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, figureraient 
des impressions d'articles sur le centre trouvés sur internet et 
des photos de son directeur, Wolfgang Marquardt, selon RND.  
    Le site de Juliers, où sont notamment stockés des déchets 
nucléaires, est proche de la frontière belge. Sa direction dit 
n'avoir été informée d'aucun danger.   
    Salah Abdeslam a été arrêté à Bruxelles le 18 mars. 
 
 (Michelle Martin, Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant