Le bestiaire de la mosaïque de Lod s'invite au Louvre

le
0
jovannig/shutterstock.com
jovannig/shutterstock.com

(AFP) - Lions rugissants, éléphants au combat, girafes et joyeux dauphins: une grande mosaïque romaine redécouverte à Lod, en Israël, lors de la construction d'une autoroute entre Tel-Aviv et Jérusalem, est à découvrir au Louvre jusqu'au 19 août.

Ce pavement de mosaïque remarquable, qui ornait jadis le sol d'une maison a été trouvé en 1996 sous deux mètres de terre sur le site de l'antique ville romaine de Lydda, lors de fouilles archéologiques de sauvetage. Son état de conservation est excellent.

Datée de 300 après Jésus-Christ, la mosaïque offre un riche décor d'animaux, dans une trame géométrique.

La mosaïque, qui mesure près de 7,8 mètres sur 4,2 mètres, était sans doute destinée à une pièce de réception. Elle est présentée au Louvre dans la cour du Sphinx, qui rouvre après plusieurs années de fermeture.

Lors de la dépose de la mosaïque, les archéologues ont également découvert des empreintes de pas, de diverses tailles, des personnes qui travaillaient sur la mosaïque il y a 1.700 ans. Les visiteurs peuvent en découvrir quelques-unes.

Depuis 2010, la mosaïque a entrepris un voyage itinérant qui l'a déjà conduite aux États-Unis.

Un musée est en construction à Lod pour lui servir d'écrin.

pcm/pjl/bg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant