Le bénéfice net 2011 de BBVA en baisse de 34,8%

le
1
LE BÉNÉFICE NET 2011 DE BBVA EN BAISSE DE 34,8% APRÈS DES DÉPRÉCIATIONS
LE BÉNÉFICE NET 2011 DE BBVA EN BAISSE DE 34,8% APRÈS DES DÉPRÉCIATIONS

par Elisabeth O'Leary

MADRID (Reuters) - BBVA, deuxième banque espagnole, a annoncé jeudi une chute de 34,8% de son bénéfice net 2011 à la suite de provisions pour des créances immobilières douteuses en Espagne et d'une charge exceptionnelle aux Etats-Unis, déjà annoncée.

La banque s'est dite sur la bonne voie pour atteindre l'objectif d'un ratio de fonds propres de 9% d'ici fin juin, comme demandé par l'Autorité bancaire européenne (ABE). A fin décembre, son ratio "core" atteignait 8,7%.

Dans l'ensemble, l'activité de BBVA montre des signes de stabilisation avec une progression de 4,3% des crédits et des résultats solides pour sa filiale mexicaine Bancomer.

Le bénéfice net s'est élevé à trois milliards d'euros, un résultat en léger retrait par rapport au consensus Reuters de 3,18 milliards.

Le revenu net des intérêts a reculé de 1,2% à 13,160 milliards d'euros, contre 12,995 milliards attendus par le marché.

Le montant des créances douteuses a légèrement diminué, à 4% contre 4,1% en septembre.

Début janvier, BBVA a annoncé qu'elle passerait une charge d'un milliard d'euros sur ses résultats 2011 en raison d'un ajustement de survaleur dans sa filiale américaine. Elle a précisé que cette charge aurait un impact positif de 400 millions d'euros sur ses fonds propres.

BBVA souligne avoir profité d'une hausse de ses revenus au quatrième trimestre pour mettre de côté davantage de provisions, lesquelles ont grimpé de 5,7% en 2011. L'établissement a passé des dépréciations sur des actifs hypothéqués pour un montant de 665 millions d'euros.

Ces annonces interviennent alors que le gouvernement de Mariano Rajoy s'apprête à lancer une nouvelle restructuration du secteur bancaire espagnol, avec l'obligation pour les établissements de réévaluer le prix des biens immobiliers hypothéqués et de provisionner davantage d'argent face aux créances douteuses.

Vers 13h00, le titre BBVA progressait de 1,12% à 6,973 euros et surperformait l'indice sectoriel Stoxx Europe 600 (+0,14%).

"Les résultats de 2011 se situent au-dessus des estimations sur le produit des intérêts, et un peu en dessous pour la marge nette et le bénéfice net", juge Nuria Alvarez, analyste chez Renta 4.

Jean Décotte pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le jeudi 2 fév 2012 à 13:39

    Ca a l'air solide, ils ont combien de créances immobilieres et quelle décote ils prennent, pourquoi donner toujours les bonnes parties du bilan et ne pas lire ce bilan !