Le bénéfice de Zalando progresse mais la croissance ralentit

le
0
LE BÉNÉFICE DE ZALANDO EN HAUSSE AU 3E TRIMESTRE
LE BÉNÉFICE DE ZALANDO EN HAUSSE AU 3E TRIMESTRE

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - Zalando, leader européen de la vente en ligne d'habillement, a publié jeudi un bénéfice en hausse au troisième trimestre en dépit d'un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires liée à une météo clémente qui affecté les ventes d'hiver.

Le groupe allemand a confirmé s'attendre à une croissance de ses ventes pour 2016 proche du haut de sa fourchette de 20-25%. Rubin Ritter, membre du conseil d'administration de Zalando, s'est également dit optimiste pour les ventes durant la période du "Black Friday" (25 novembre) et de la saison des fêtes de fin d'année.

"Nous attendons avec impatience un excellent quatrième trimestre", a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence téléphonique.

La fédération allemande du commerce de détail HDE a dit cette semaine prévoir une hausse des ventes pour la période de Noël, avec un bond 12% pour le commerce électronique à 12,3 milliards d'euros.

Zalando a publié un bénéfice ajusté avant intérêts et impôts (Ebit) au troisième trimestre de 19,5 millions d'euros, au-dessus de la prévision moyenne des analystes établie à 15,7 millions. La marge ajustée est ressortie à 2,3%.

L'action Zalando a pris jusqu'à 2,5% dans les premiers échanges avant de se retourner à la baisse. Elle perd 2,15% à 36,70 euros vers 11h20 GMT.

"La marge a été légèrement meilleure qu'attendue, à 2,3% contre 2,0% prévue, et nous nous attendons à ce que les investisseurs soient rassurés par la confirmation des prévisions de ventes pour l'année entière", a déclaré Jamie Merriman analyste chez Bernstein, qui a relevé son conseil à "surperformer" sur le titre.

Zalando a confirmé sa nouvelle prévision donnée le mois dernier d'une marge d'Ebit ajustée de 5,0 à 6,0% en 2016, la rentabilité du groupe étant soutenue par une logistique et un marketing plus efficaces.

Les ventes trimestrielles du groupe ont augmenté de 17,1% à 835 millions d'euros, contre 25% au trimestre précédent. Le taux de croissance sur le trimestre a ralenti fortement sur ses marchés principaux en Allemagne, en Autriche et en Suisse, passant de 34,4% il y a un an à 9,7%.

Selon les analystes d'UBS, Zalando doit augmenter ses frais en marketing pour maintenir la croissance des ventes face au géant américain Amazon, qui a accru ses investissements dans la mode.

Rubin Ritter n'est cependant pas de cet avis, estimant qu'Amazon est plus focalisé sur les collections anciennes et les articles de base, comparé à Zalando qui propose les derniers articles à la mode.

"Nous nous adressons à une clientèle beaucoup plus à la mode, à la recherche d'un assortiment pertinent basé sur des recommandations (...) et non pas le tout-venant", a-t-il dit.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant