Le bénéfice de Sony porté par les activités jeux et réseaux

le
0
LE BÉNÉFICE DE SONY PORTÉ PAR LES ACTIVITÉS JEUX ET RÉSEAUX
LE BÉNÉFICE DE SONY PORTÉ PAR LES ACTIVITÉS JEUX ET RÉSEAUX

TOKYO (Reuters) - Sony a annoncé jeudi que son bénéfice d'exploitation sur le trimestre avril-juin avait doublé, à la faveur d'une forte performance de sa division réseaux et jeux.

Le groupe japonais d'électronique grand public a par ailleurs réduit ses prévisions de vente de smartphones et de téléviseurs que les analystes avaient de toute façon jugées trop ambitieuses.

Sony compte parvenir au point mort pour les smartphones durant l'exercice en cours, alors qu'il visait auparavant un bénéfice d'exploitation de 26 milliards de yens (253 millions de dollars). Grâce à ses mesures de réduction des coûts, il pense en revanche réaliser son objectif d'un bénéfice de 10 milliards de yens dans les téléviseurs.

Le bénéfice d'exploitation du premier trimestre de l'exercice 2014-2015 a été de 69,8 milliards de yens (680 millions de dollars) contre 35,5 milliards un an plus tôt et un consensus Thomson Reuters Starmine de 16,6 milliards.

Un bénéfice exceptionnel tiré de la cession d'un site au Japon a contribué à hauteur d'une quinzaine de milliards de yens au résultat.

Evoquant une demande plus faible que prévu précédemment, Sony a abaissé sa prévision annuelle de vente de smartphones à 43 millions de combinés au lieu de 50 millions précédemment projetés. Même chose pour les téléviseurs, avec un objectif de 15,5 millions d'unités vendues contre 16 millions auparavant anticipés.

Sony confirme son objectif d'un bénéfice d'exploitation annuel de 140 milliards de yens et d'une perte nette de 50 milliards de yens, le nouveau directeur financier Kenichiro Yoshida menant un plan de restructuration de grande ampleur.

Sony supprime des milliers d'emplois administratifs et réduit les coûts au siège et dans les circuits de vente et de distribution.

Par ailleurs, Sony, Panasonic et Japan Display ont annoncé jeudi la création d'une coentreprise dans les diodes électroluminescentes organiques (OLED). Le fonds souverain japonais Innovation Network Corp of Japan (INCJ) y prendra une participation majoritaire.

La coentreprise doit développer des écrans OLED de tailles petites et moyennes pour les smartphones, tablettes et objets connectés.

La nouvelle société JOLED doit être lancée en janvier. L'INCJ en détiendra 75% des droits de vote, Japan Display 15%, Sony et Panasonic se partageant à égalité les 10% restants.

L'action Sony a clôturé en baisse de 1,06% en Bourse de Tokyo, avant la publication de ses résultats.

(Sophie Knight, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant