Le bénéfice de Samsung continuera en 2017 à pâtir du fiasco du Note 7

le
0
Le bénéfice de Samsung continuera en 2017 à pâtir du fiasco du Note 7
Le bénéfice de Samsung continuera en 2017 à pâtir du fiasco du Note 7

Le bénéfice de Samsung continuera à pâtir pendant au moins six mois du fiasco du Galaxy Note 7, mais le géant sud-coréen compte sur une hausse des ventes de ses autres smartphones vedettes pour amortir le choc.La production du Note 7 avait été stoppée mardi, deux mois après son lancement, en raison de défauts susceptibles de provoquer l'explosion de ce qui aurait dû être un produit dernier cri. Le premier fabricant mondial de smartphones a enjoint tous les distributeurs à cesser de vendre l'appareil. Samsung a entériné mardi l'échec complet de ce produit en appelant les millions de personnes qui l'avaient acheté dans le monde entier à l'éteindre, par mesure de sécurité - une mesure dévastatrice pour l'image d'une société qui s'enorgueillit de la qualité de ses produits dans les technologies de pointe.Deux jours après avoir revu à la baisse ses prévisions de bénéfice pour le troisième trimestre 2016, le géant sud-coréen a publié vendredi un nouvel avertissement sur résultats, concernant les six mois suivants.Samsung a ainsi jugé que le fiasco du Galaxy Note 7, l'un de ses plus grands échecs commerciaux, allait continuer de réduire ses marges de bénéfice jusqu'à mars 2017, sur une période qui inclut notamment les fêtes de fin d'année pourtant cruciales pour ses ventes.L'impact négatif est estimé aux alentours de 2.500 milliards de wons (2 milliards d'euros) pour le quatrième trimestre de 2016 et à environ 1.000 milliards de wons (799 millions d'euros) pour le premier trimestre de 2017, a indiqué le groupe dans un communiqué.- Améliorer le contrôle qualité -"Samsung Electronics a l'intention de normaliser ses activités mobiles en augmentant les ventes de modèles phares, comme le Galaxy S7 et le Galaxy S7 Edge", selon le même document.Samsung avait rappelé début septembre 2,5 millions d'unités du Galaxy Note 7 parce que plusieurs spécimens de cette "phablette" (modèle intermédiaire entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant