Le bénéfice de GE bat le consensus au T3, l'action monte

le
0

(Actualisé avec éléments de la conférence téléphonique) 17 octobre (Reuters) - General Electric GE.N a fait état vendredi d'un bénéfice légèrement meilleur que prévu au titre du troisième trimestre à la faveur de réductions de coûts qui ont permis une amélioration de sa marge dans l'industrie. Vers 15h00 GMT, le titre prenait 3,34%, à 25,06 dollars alors que le Dow Jones dont il fait partie gagnait 1,46%. Le conglomérat américain a annoncé une croissance organique de 4%, hors acquisitions, dans la division industrie, sur laquelle le directeur général Jeff Immelt recentre le groupe. Malgré une croissance légèrement en deçà des attentes des analystes sur le trimestre, GE s'est dit en passe d'atteindre le haut de sa fourchette de prévisions de croissance de son chiffre d'affaires annuel, fixée à 7% pour 2014. Jeff Immelt a déclaré lors d'une conférence de presse avec des analystes que "l'activité courante (était) toujours raisonnablement bonne mais pas partout." "Les Etats-Unis sont probablement au mieux depuis la crise financière", a-t-il ajouté. Jeff Immelt veut augmenter la contribution de la branche industrie aux bénéfices du groupe à 75% d'ici 2016, contre 55% l'année dernière, tout en réduisant son exposition à la division GE Capital finance. Le conglomérat a par ailleurs dit qu'il oeuvrait toujours à recueillir les autorisations de rachat des actifs d'énergie d'Alstom. L'acquisition doit être bouclée en 2015, a-t-il dit. Les possibilités de synergies sont "probablement" plus importantes qu'attendu, a déclaré le patron de GE. Le bénéfice net a progressé de 10,8% à 3,54 milliards de dollars, soit 35 cents par action), contre 3,19 milliards de dollars (31 cents par action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'établit à 38 cents, soit un cent de plus que la prévision moyenne des analystes, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le chiffre d'affaires a progressé de 1% à 36,17 milliards de dollars, contre 36,79 milliards attendus par les analystes. Les ventes ont reculé de 2% dans la division "Power & Water", qui fabrique des turbines produisant de l'énergie, et représente la principale branche industrielle du groupe. La marge d'exploitation de la division industrie a atteint 16,3%, en hausse de 0,9 point de pourcentage par rapport à un an plus tôt. GE s'est fixé pour objectif une marge de 17% d'ici 2016. (Lewis Krauskopf; Patrick Vignal et Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant