Le bébé né sous X ne sera pas rendu à son père biologique

le
0
Le bébé né sous X ne sera pas rendu à son père biologique
Le bébé né sous X ne sera pas rendu à son père biologique

La Cour d'appel de Rennes (Ille-et-Vilaine) a refusé mardi la restitution à son père biologique d'un enfant né sous X, il y a 18 mois, et confié depuis à une famille en vue de son adoption. Une décision prise au nom de l'intérêt de l'enfant, déjà «stabilisé» dans sa famille adoptante. 

A l'annonce du jugement, Yoan Delorme, le père âgé de 29 ans, a déclaré qu'il allait se pourvoir en cassation. «J'irai en cassation, à la Cour européenne des droits de l'Homme s'il le faut» a-t-il déclaré devant la presse à Nantes. Cette décision est «inadmissible, c'est un vol d'enfant du Conseil général. C'est mon fils, c'est mon sang, c'est toute ma vie», a-t-il lancé, les larmes aux yeux.

Un recours encore à étudier

Son avocate Me Pauline Loirat a toutefois tempéré les propos de son client, déclarant qu'il s'agissait de «l'intention du père, car il n'entend pas baisser les bras et n'entend pas montrer à son fils qu'il l'a aussi abandonné». «Nous allons analyser la décision» de la cour, «nous allons examiner un éventuel pourvoi en cassation, son opportunité, sa recevabilité juridique», a expliqué Me Loirat, indiquant que son client disposait d'un délai de deux mois pour se pourvoir en cassation.

VIDEO. Enfant né sous X : le père biologique souhaite la cassation

«On est évidemment très heureux»

De leur côté, les parents adoptants ont fait part de leur bonheur. «Nous, on est évidemment très heureux de continuer notre vie avec notre petit garçon, c'est évident» ont-ils déclaré sur RTL. «On a du mal à réaliser par rapport à tout ce que l'on a traversé depuis quelques mois» ont-ils ajouté, soulignant que pour l'instant, «ce n'est absolument pas une victoire».

«Ce sont des gens qui aiment cet enfant et cet enfant les aime. Couper ça, (...) ça aurait été faire subir un traumatisme énorme à cet enfant. Je pense que la cour a compris ça», a ajouté leur avocat, Me Guillaume ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant