Le bazar au Standard.

le
0
Le bazar au Standard.
Le bazar au Standard.

Performances sportives en berne, entraîneur démissionnaire, supporters en colère, envahissement de terrain et braquage à la kalachnikov : ces jours derniers, le Standard se met (encore) à partir en sucette. Et pour redresser la situation, le controversé président Duchâtelet veut continuer à miser sur la filière française. Pas forcément la meilleure des stratégies.

L'accalmie à Liège ne dure jamais très longtemps. En l'occurrence, la hache de guerre aura cette fois été enterrée une seule saison, la dernière, l'équipe ayant réussi à obtenir de bons résultats sportifs, du moins au-delà des espérances des supporters (qui n'espéraient rien ou presque, il faut bien le dire ). Retour à l'intersaison 2013 : le président Roland Duchâtelet provoque l'indignation des supporters en décidant de se séparer de l'apprécié entraîneur Mircea Rednic pour le remplacer par l'inconnu et inexpérimenté Guy Luzon. L'Israélien arrive dans un climat de défiance et sous haute tension, mais il réussit contre toute attente une belle première saison régulière, cédant le titre seulement dans le money time face à Anderlecht. Les fans étaient donc calmés, les détracteurs du duo Duchâtelet/Luzon se taisaient, jusqu'à ce début de saison actuelle, où, cette fois-ci, plus rien ne va. Sportivement, les Rouches pointent actuellement à une piteuse onzième place, avec seulement 3 points d'avance sur la zone de relégation. Les mauvaises nouvelles s'accumulent, avec un Mehdi Carcela blessé et une recrue phare, Eyong Enoh, qui a mis longtemps avant de pouvoir jouer (suite à un conflit avec son ancien club, Antalyaspor). Quant aux joueurs en place depuis cet été, ils n'arrivent plus à rien, à l'image du malheureux gardien Eiji Kawashima, qui multiplie les bourdes.
Sièges arrachés et kalachnikov
L'effectif n'est pas bon et rien ne semble avoir été fait pour arranger la situation durant l'intersaison, estime La Famille des Rouches, le principal club des supporters, qui a récemment publié le communiqué suivant : « La façon dont notre dernier mercato a été mené par notre président Roland Duchâtelet nous semble être en parfaite adéquation avec cette nouvelle philosophie instaurée au sein du club : donner la priorité à des recrutements aux coûts financiers limités avec des joueurs en fin de contrat, en prêt ou encore issus de divisions inférieures. » La hache de guerre est donc bel et bien déterrée. Certains supporters en colère, déjà bien remuants lors du dernier déplacement européen à Rotterdam pour y affronter Feyenoord, n'ont pas supporté de voir leur équipe perdre dimanche à Sclessin contre la lanterne rouge Zulte Waregem. La partie a été interrompue au cours de la seconde période, en raison d'une tentative d'envahissement de fans, qui se sont ensuite défoulés sur les sièges du stade....

...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant