Le Bayern toujours en tête, Leipzig en embuscade

le
0
Le Bayern toujours en tête, Leipzig en embuscade
Le Bayern toujours en tête, Leipzig en embuscade

Victorieux du Borussia Mönchengladbach, le Bayern Munich reste en tête du championnat. Mais derrière, Leipzig, Hoffenheim et Berlin n'ont pas encore lâché les armes. En revanche, les temps sont durs pour Dortmund, Leverkusen et Wolfsburg.

L'équipe du week-end : le Bayern Munich


En difficulté lors de ses deux derniers matchs de championnat, le Bayern, avec un onze légèrement remanié, a largement dominé le Borussia Mönchengladbach (2-0) pour la première fois depuis janvier 2014. Concentrés et bien en place, les hommes de Carlo Ancelotti ont livré un match très sérieux, histoire de faire taire les médias allemands qui, depuis une semaine, n'avaient plus que le mot " crise " à la bouche. Si l'absence de but encaissé devrait calmer les sceptiques, le niveau de jeu abyssal affiché par le BMG lors des 90 minutes de jeu (en première mi-temps, Glabdach n'a touché qu'un ballon dans la surface de réparation adverse) ne permet pas forcément de se faire une idée de ce dont est capable ce Bayern. Pour cela, il faudra sans doute attendre les rencontres contre Hoffenheim et Dortmund en novembre prochain. Mais pour le moment, les Munichois sont seuls en tête du classement.

Le joueur du week-end : Sandro Wagner


Il fut un temps où Sandro Wagner était le mec de la génération Özil/Boateng/Neuer/Hummels/Khedira qui n'avait pas percé. Champion d'Europe U21 en 2009 avec le reste de la bande, le joueur formé au Bayern Munich a traîné son spleen dans pas mal de clubs (Brême, Kaiserslautern, Hertha...) avant de rebondir l'an passé à Darmstadt. Cet été, l'ancien international espoir a fait ses bagages pour Hoffenheim. Un choix malin pour les deux parties : Wagner avait besoin d'un club de transition, le TSG avait besoin de quelqu'un qui a du vécu et qui, accessoirement, peut marquer des buts. Et après huit matchs, force est de constater que la mayonnaise prend pas mal. Face à Leverkusen, certes réduit à dix très rapidement, Sandro Wagner a tout fait, et bien. Un but et deux passes décisives sont venus récompenser ses efforts. Quand on pense qu'Hoffenheim ne l'a payé que 2,8 millions d'euros... Le meilleur rapport qualité/prix du mercato allemand.








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant