Le Bayern se rapproche du titre

le
0
Le Bayern se rapproche du titre
Le Bayern se rapproche du titre

?Mené 1-0 avec une équipe remaniée par Hanovre, les Bavarois se sont réveillés sous l'impulsion de Robert Lewandowski et surtout de Franck Ribéry, tous deux remplaçants au coup d'envoi, pour s'imposer 3-1, grâce à un coup franc de Xabi Alonso et un doublé de Thomas Müller.

?8-0, 6-0, 4-1 en Bundesliga, 2-0 en DFB-Pokal, le Bayern semblait ralentir. Mais en s'imposant dans la difficulté contre Hanovre (3-1), alors que Augsbourg se payait dans le même temps Wolfsburg, le Rekordmeister a fait un très grand pas vers un nouveau sacre, tout en préparant au mieux le rendez-vous de mercredi contre le Shakhtar Donetsk. Une victoire qu'il a fallu aller chercher. On joue la 32e minute, et Dante quitte déjà la pelouse. Le Brésilien ne s'est pourtant pas blessé; Guardiola s'est simplement trompé. Il avait choisi de faire tourner, mettant Benatia, Schweinsteiger, Ribéry et Lewandowski sur le banc, pour aligner un 3-5-2 avec Xabi Alonso et Alaba dans le coeur du jeu, et Müller seul en pointe. Evidemment, dans cette configuration, Hanovre, qui n'a plus gagné en Buli depuis plus de deux mois (quatre nuls et trois défaites), se voit privé du ballon, alors que le Bayern culmine à 80% de possession de balle. Sauf qu'à la 25e minute, Jimmy Briand, le JIMMY BRIAND, s'est emparé du ballon, a éliminé Xabi Alonso et a transmis à Hiroshi Kiyotake. Malgré le retour de Dante, le Japonais croise parfaitement son tir pour battre Neuer. Alors Guardiola a dû agir et lancer Robert Lewandowski, passant en 4-4-2, même si Xabi Alonso a entretemps trouvé le moyen d'égaliser sur coup franc, son troisième de la saison, scotchant littéralement sur place Ron-Robert Zieler.

?Quand la Pologne ne suffit pas
?Mais ce n'est toujours pas assez. Comme bien trop souvent, le Bayern bute sur une équipe complètement recroquevillée derrière, qui défend à 11 dans ses trente mètres, Jimmy Briand jouant presque latéral droit. Surtout, malgré l'entrée en jeu du Polonais, les centres du Bayern, venant majoritairement de la droite et de Robben, ne trouvent pas preneurs. Comme parfois, le Bayern n'est pas tout à fait souverain, fait un peu n'importe quoi à la récupération, en défense, Neuer lui-même étant plus proche du but gag que de l'omniprésence rassurante. Les prises de balles de Leonardo Bittencourt, ancienne pépite du BVB, sont d'ailleurs souvent l'occasion de frissonner pour le banc bavarois. En dépit d'un recadrage à la mi-temps, le début de la deuxième période est clairement à l'avantage des locaux, qui manquent de justesse et de précision pour vraiment espérer reprendre l'avantage.

?La France fait l'affaire
?Alors Guardiola...






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant