Le Bayern revient de nulle part face à la Juventus

le , mis à jour à 23:30
0

Mené 2-0 jusqu'à la 73eme minute de jeu, le Bayern Munich a réalisé un fabuleux come-back pour arracher la prolongation, puis a marqué deux buts à la Juventus Turin avant les tirs au but. Les Bavarois s'en sortent par miracle et éliminent le finaliste de la dernière édition qui aura bien des regrets.

Le debrief

Un match légendaire. Les spectateurs présents à l’Allianz Arena sont passés par toutes les émotions pour ce huitième de finale retour exceptionnel et incompréhensible. A l’aller, le Bayern avait été mené 2-0 avant d’avoir vu la Juve arracher le nul. Cette fois, c’est la formation italienne qui menait logiquement 2-0 jusqu’à l’heure de jeu. Toujours aussi efficaces défensivement, les coéquipiers de Pogba ont ainsi géré à merveille leurs quelques situations de contres. Le deuxième but, signé Cuadradro, est d’ailleurs un modèle du genre grâce à un Morata préféré à Mandzukic pour ses qualités de vitesse. Un choix payant de la part d'Allegri qui avait opté pour un 4-5-1 en raison des absences cumulées de Marchisio et Dybala. Les choix de Guardiola paraissaient alors beaucoup plus douteux à ce moment du match.

Pris dans l'entonnoir, ses joueurs ont constamment buté sur la défense adverse. Jusqu’à trouver la solution sur les côtés. Si Ribéry, à gauche, a été très actif, c’est bien de la droite et d’un centre de Douglas Costa qu’est venu le but de l’espoir à la 73eme minute de jeu. La première fois que la défense centrale turinoise, jusque-là très solidaire, était prise de court mais pas la dernière… Car à force de trop reculer, les Bianconeri ont vu les Bavarois égaliser dans les derniers instants, Coman, auteur d’une excellente entrée, trouvant la tête d’un Müller fantomatique jusque-là.

Une égalisation qui entraînait trente minutes de bonheur pour les téléspectatuers, mais pas forcément pour les Turinois. Moins fringants physiquement, les Italiens ont craqué en deux minutes lors de la seconde mi-temps de la prolongation. Malgré le retard de deux buts, les partenaires d’Evra se sont procurés notamment une énorme occasion pour y croire encore mais Neuer, puis la maladresse de Sturaro ont empêché un deuxième retour miraculeux. Avec une défense inquiétante, le Bayern s’en sort très bien et valide son billet pour les quarts en battant le finaliste en titre. Une formation turinoise qui regrettera longtemps l’énorme occasion de Cuadrado qui aurait pu lui donner trois buts d’avance avant la pause. Le tournant du match assurément.

Le film du match

5eme minute (0-1)
La Juve ouvre la marque ! Sur un long ballon de Khedira dans le dos de la défense vers Lichtsteiner, Alaba manque son intervention tandis que Neuer rate son dégagement. Cela revient dans les pieds de P.Pogba qui marque tranquillement malgré le retour de Xabi Alonso et Kimmish.

23eme minute
Le deuxième but pour la Juve ? Neuer manque complètement sa relance. Khedira dévie la trajectoire et trouve Morata qui lobe le gardien allemand. Mais l’arbitre assistant lève son drapeau, à tort, car Kimmish couvrait l’Espagnol.

28eme minute (0-2)
Le chef d’oeuvre de la Juve ! Perte de balle d’Alaba devant la surface turinoise. Khedira sert Morata qui remonte le terrain, prend le dessus sur Alaba, passe Benatia et réussit un grand pont sur Kimmish. Avant de décaler à gauche Cuadrado, dans la surface. Le Colombien réussit une feinte de frappe devant Lahm, qui est pris. Son tir décroisé est parfait et Neuer est battu.

42eme minute
Devant la surface turinoise, Ribéry sert Douglas Costa qui lance d’un bon ballon piqué T.Müller. L’Allemand parvient à frapper mais Buffon est vigilant au sol. La Juve a du mal à se dégager. Lewandowski contre le dégagement mais cela file juste à côté du poteau gauche de Buffon.

44eme minute
Enorme occasion pour la Juve ! P.Pogba effectue une énorme chevauchée sur son côté gauche avant de sertir dans le bon timing Cuadrado à droite. Le Colombien frappe à bout portant au second poteau mais Neuer se rachète grâce à une magnifique parade.

57eme minute
Alaba encore à la peine. P.Pogba en profite pour lancer sur le côté gauche de la surface bavaroise Morata. L’Espagnol repique, Alaba tente de le gêner. En vain. Mais la frappe de l’ancien du Real Madrid est au-dessus de la barre de Neuer.

73eme minute (1-2)
Côté droit, Coman s’arrache pour servir Douglas Costa. Le Brésilien envoie un nouveau centre du gauche rentrant. Au second poteau, Bonucci est lobé et Lewandowski propulse le ballon au fond des filets d’une tête impeccable.

77eme minute
Le Bayern pousse. Sur un second ballon, Ribéry tente une reprise de volée dans la surface adverse. C’est dévié devant une forêt de jambes et la Juve peut se dégager.

89eme minute
Nouveau centre enroulé fuyant de Douglas Costa. Personne ne touche la balle et cette dernière ne passe pas loin du poteau droit de Buffon.

90eme minute (2-2)
Incroyable ! Le Bayern égalise ! Perte de balle d’Evra sur le côté gauche. Vidal la récupère et sert à droite Coman qui envoie un centre puissant au second poteau. Barzagli est lobé mais pas T.Müller qui place une tête décroisée parfaite.

93eme minute
Dans la surface du Bayern, Lichtsteiner repique et place une frappe enroulée du gauche mais Neuer capte le ballon grâce à un plongeon sur sa droite.

eme minute (3-2)
Le Bayern reprend l’avantage ! Après une remontée de balle de Coman, Douglas Costa tente un centre. C’est repoussé dans l’axe par Evra. Tiago réussit dans la foulée un une-deux dans la surface avec T.Müller et place sa frappe du droit hors de portée de Buffon.

110eme minute (4-2)
Après une balle perdue de P.Pogba, certainement victime d’une faute non sifflée, Coman mène le contre côté droit. Le Français se met sur son pied gauche et arme une frappe croisée imparable pour Buffon. La Juve craque !

116eme minute
Excellent centre de P.Pogba vers Mandzukic qui trouve Neuer sur la trajectoire de sa reprise. Le ballon revient aux six mètres sur Sturaro, absolument seul, mais qui envoie le ballon dans les tribunes de l’Allianz Arena.

Les joueurs à la loupe

Bayern Munich
NEUER n’a rarement semblé aussi humain que ce mercredi du mois de mars… Auteur d’une sortie catastrophique sur le premier but, le gardien du Bayern a manqué plusieurs dégagements, dont un a bien failli entraîner un but. Battu à deux reprises, il a retrouvé des semblants de robot lorsqu’il a repoussé la tentative de Cuadrado. Déjà en difficulté à l’aller, KIMMICH n’est décidément pas le meilleur défenseur du monde comme a bien voulu nous le faire croire Guardiola. Le jeune Allemand n’a jamais semblé serein et a été victime d’un grand pont sur le 2-0. Une action sur laquelle BENATIA n’a pas non plus brillé devant Morata. L’international marocain, absent à l’aller, a souffert et a été sorti à la pause. Remplacé par BERNAT qui ne s’est pas trop fait remarquer.

Habituellement très présents offensivement, ALABA et LAHM n’étaient pas du tout inspirés, aussi bien devant que derrière. Les deux ont souvent délaissé leur couloir, ce qui a coûté cher à leur équipe en contre. Alaba, très décevant même s’il a beaucoup couru, a été le plus en difficulté des deux. Placé en sentinelle, XABI ALONSO n’a pas été très utile les premières relances et n’a pas récupéré beaucoup de ballons. Remplacé par COMAN (60eme). Prêté par la Juve, il a réalisé une très belle entrée et a enfin mis en difficulté Alex Sandro. Passeur décisif sur le 2-2, il a été impressionnant en prolongation et a marqué en solo le but du break. Placé un cran plus haut que d’habitude, VIDAL a lui aussi eu du mal à créer le danger même s’il s’est montré actif.

En revanche, T.MULLER, déjà très peu inspiré à l’aller malgré son but, a traversé la partie comme un fantôme. Pourtant, c’est lui qui s’est procuré la plus grosse occasion de la première heure de jeu pour le Bayern et a égalisé dans les derniers instants. Puis l'Allemand a délivré une passe décisive en prolongation. Bref, le réalisme allemand incarné. Petit match pour LEWANDOWSKI qui n’a quasiment pas existé face aux deux stoppeurs adverses. Finalement, ce sont les deux ailiers bavarois qui se sont le plus illustrés. A droite, DOUGLAS COSTA a multiplié les centres puissants. Le Brésilien a enfin trouvé preneur sur la réduction du score. Si le Bayern a égalisé, il en est le grand artisan. Titulaire à gauche, RIBERY était très affûté. Il a bien combiné avec ses partenaires mais il était bien seul. Il n'y avait souvent personne pour réceptionner ses centres. Remplacé par THIAGO (101eme), décisif en inscrivant en toute décontraction le but du 3-2.

Juventus Turin
P.POGBA a été au rendez-vous ! Placé parfois en soutien de son attaquant ou bien sur son côté gauche, le Français a tout d’abord fait preuve d’efficacité en ouvrant le score, avant de multiplier les interceptions et les remontées de balle efficaces, comme sur l’énorme occasion avant la pause. Son travail défensif après la pause est remarquable. Déjà brillant la saison passée en C1, MORATA a donné raison à son coach en étant l’attaquant parfait pour jouer les quelques contres de la partie. Il est à l’origine peut-être du but de l’année sur la scène européenne avec son slalom dans la défense adverse. Après avoir beaucoup travaillé, il a été remplacé par MANDZUKIC (72eme) qui a eu beaucoup de mal à se mettre à son niveau. Le Croate a complètement manqué son entrée.

CUADRADO s'est également fait remarquer. Efficace sur le 2-0 et présent au pressing défensif, le Colombien a manqué le doublé de peu en fin de première période. Le tournant du match. Placé dans un rôle à la Pirlo devant la défense, HERNANES a fait le boulot, sans pouvoir faire admirer sa frappe de balle. Enfin, KHEDIRA n’a pas manqué son retour au pays. L’Allemand a été excellent pour lancer les actions, comme sur le premier but, alors qu’il a été souvent le milieu le plus avancé sur les phases défensives. Titulaire à gauche, ALEX SANDRO a rempli sa mission : empêcher les montées de Lahm. Ses quelques centres n’ont pas trouvé preneur. Grandiose pendant 73 minutes, la défense de la Juve a craqué en fin de partie.

A gauche, EVRA n’est pas beaucoup monté mais il a su utiliser son expérience des grands rendez-vous à bon escient. Jusqu’à sa perte de balle qui coûte très cher et qui conduit à l'égalisation... Infatigable travailleur, LICHTSTEINER a multiplié les aller-retour et c’est son appel qui entraîne l’ouverture du score. Il a payé tous ses efforts en fin de partie. En l’absence de Chiellini, BONUCCI et BARZAGLI ont été parfaits jusqu’à la réduction du score, où Bonucci s’est fait lober sur le bon centre de Douglas Costa. Leur dernière heure de jeu a été plus compliquée. Vigilant sur sa ligne en première période où il n’a pas eu grand-chose à faire, BUFFON n’a rien pu faire sur les quatre buts qu'il a encaissés. Forcément frustrant.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Eriksson a décidé de laisser jouer. C’est le moins que l’on puisse dire… L’arbitre suédois a parfois eu des coups de sifflet très étranges. Pour autant, il a très bien géré les coups de chaud des uns et des autres en distribuant des cartons jaunes à bon escient. L’un de ses assistant s’est complètement manqué en levant son drapeau suite à un dégagement manqué de Neuer à 1-0. En revanche, il a eu raison de signaler hors-jeu sur une tête de Lewandowski, repoussé par le poteau.

Ça s’est passé en coulisses…

- Le Bayern s’est présenté dans un 4-1-4-1 avec Xabi Alonso préféré à Thiago Alcantara devant la défense. Robben forfait, Ribéry a lui été titularisé sur le côté gauche. Coman était remplaçant.

- Alaba devrait prochainement prolonger son contrat avec le Bayern Munich pour trois saisons supplémentaires, soit jusqu’en 2021, et un salaire de onze millions d’euros par an.

- Marchisio, Chiellini et Dybala ont dû déclarer forfait pour cette rencontre. Mandzukic amoindri et sur le banc au coup d’envoi, c’est Morata qui a évolué en pointe avec Hernanes en soutien.

La feuille de match

C1 (8emes retour) / BAYERN MUNICH – JUVENTUS TURIN : 4-2 AP

Allianz Arena (74 000 spectateurs environ)
Temps froid – Pelouse parfaite
Arbitre : M.Eriksson (SUE) (4)

Buts : Lewandowski (73eme), T.Müller (90eme), Thiago (108eme) et Coman (110eme) pour le Bayern Munich - P.Pogba (5eme) et Cuadrado (28eme) pour la Juventus Turin

Avertissements : Lahm (43eme), Kimmich (43eme), Vidal (48eme), Lewandowski (51eme) et Bernat (112eme) pour le Bayern Munich - Khedira (29eme), Morata (38eme), Lichtsteiner (48eme), Bonucci (53eme), Cuadrado (71eme), Pereyra (103eme) et Sturaro (112eme) pour la Juventus Turin

Expulsion : Aucune

Bayern Munich
Neuer (3) - Lahm (cap) (4), Kimmich (3), Benatia (3) puis Bernat (46eme - 4), Alaba (3) - Xabi Alonso (4) puis Coman (60eme - 8)- Douglas Costa (8), Vidal (5), T.Müller (5), Ribéry (7) puis Thiago (101eme) - Lewandowski (3)

N'ont pas participé : Ulreich (g), Rafinha, Rode, Götze
Entraîneur : P.Guardiola

Juventus Turin
Buffon (cap) (4) – Lichtsteiner (4), Bonucci (4), Barzagli (4), Evra (4) – Cuadrado (7) puis Pereyra (89eme), Khedira (7) puis Sturaro (68eme - 4), Hernanes (6), P.Pogba (8), Alex Sandro (5) - Morata (7) puis Mandzukic (72eme - 3)

N'ont pas participé : Neto (g), Rugani, K.Asamoah, Zaza
Entraîneur : M.Allegri

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant