Le Bayern enfin champion, Gladbach quasi en C1

le
0
Le Bayern enfin champion, Gladbach quasi en C1
Le Bayern enfin champion, Gladbach quasi en C1

Grâce à un doublé de Lewandowski à Ingolstadt, les Munichois se sont redonné le droit de sourire. 4e titre d'affilée pour eux, une première, alors que le BvB a chuté contre l'Eintracht. Très très bonne opération pour Glad, qui s'est défait du Bayer, et s'assure sans incident une place en LdC.

L'équipe du week-end : Bayern Munich

Une rupture, ce n'est jamais facile à encaisser. Même si on s'est plus ou moins mis d'accord auparavant, quand on a prévu un petit séjour milanais d'adieu et qu'il tombe à l'eau, la rancœur ressort. On se crie dessus, on balance aux copains dans le dos, on ressort les vieux dossiers, on dit les mots qui font mal, on est parfois pas loin d'en finir aux mains. On arrête les efforts. Le drame approche depuis qu'Antoine Griezmann a brûlé les ponts de la communication entre Bavarois et Guardiola. Olić, staff médical, taupe, Müller, rien n'allait. Même à 2-0 contre Ingolstadt, grâce au doublé de Robert Lewandowski (28e et 29e buts en Buli), Müller et Guardiola trouvaient le moyen de s'engueuler comme du poisson pourri sur le bord du terrain, à grands renforts de gestes. Mais il faut aussi se rappeler les bons moments. Malgré la réduction du score, le Bayern a été sacré, pour la quatrième fois consécutive, la troisième sous Pep. Arborant des tee-shirts "4ever", les Bavarois ont pu communier avec leur public, pogoter et se faire des câlins. Même Thomas et Pep ont fini dans les bras l'un de l'autre, le sourire aux lèvres, avant que l'homme sans muscle ne s'empare du mégaphone pour aller lancer les chants. Parfois, il faut savoir finir dans un sourire. En Buli, impossible de reprocher quoi que ce soit à Guardiola. Allez, plus qu'une Pokal en matière de diner d'adieux.

L'homme du week-end : Niklas Feierabend

Dimanche dernier, Niklas Feierabend, attaquant d'Hanovre, décédait dans un accident de voiture. Il avait fêté ses 19 ans trois jours auparavant. Son club, qu'il avait rejoint enfant, lui a rendu hommage.

Youtube

Vous avez raté Gladbach-Leverkusen (et vous n'auriez pas dû)

Parce que la vie continue, Borussia et Bayer s'étaient donnés rendez-vous dans un match fleurant bon l'Europe. D'un côté, des locaux bien décidés à faire oublier leur début…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant