Le Bayern danse avec les Loups

le
0
Le Bayern danse avec les Loups
Le Bayern danse avec les Loups

Ce choc du second tour de la coupe d'Allemagne n'en était finalement un que sur le papier. Sur le terrain, le match n'aura pas vraiment eu lieu, la faute à un Bayern trop fort, tout simplement (3-1).

VfL Wolfsburg 1-3 Bayern Munich

Buts : Schürrle (92e) pour Wolfsburg / Douglas Costa (15e), Müller (20e, 34e) pour le Bayern

L'action est parfaite. Superbement servi sur le côté gauche, Coman fixe son défenseur avant de décaler Alaba qui a déjà commencé son débordement dans le dos du Français. Le ballon est subtilement dosé et le défenseur autrichien n'a pas besoin de contrôler pour adresser un centre millimétré à destination de Thomas Müller qui, en bon buteur, a déjà préparé son geste. Tout en équilibre, l'homme aux chaussettes baissées arme alors une reprise de volée dont la pureté n'a d'égal que l'efficacité. Dans ses cages, Benaglio tente bien de plonger, en vain. Tout était trop parfait. Müller peut brandir le poing et laisser exploser sa joie ultra démonstrative, le Bayern vient vraisemblablement d'assurer sa qualification. Car si on ne joue que la 34e minute de jeu, on vient déjà d'assister au troisième but bavarois. Une véritable démonstration.

La mi-temps parfaite


Le tenant du titre face au principal prétendant. Ce match du second tour de la Coupe d'Allemagne avait tout pour être alléchant. Une finale avant l'heure, en quelque sorte. Mais malgré l'adversaire de poids qui se présente face à lui, le Bayern ne tarde pas à donner dans la leçon de football. Les locaux n'ont pas le temps de toucher le ballon que déjà, Benaglio doit s'interposer devant Thomas Müller. Cinq minutes de jeu, et on commence à sentir que la soirée s'annonce longue pour les Loups. Une sensation qui se confirme dix minutes plus tard lorsque Douglas Costa déclenche une praline du gauche qui vient se loger sous la barre d'un Benaglio bien impuissant.

Et la souffrance des hommes de Dieter Hecking ne s'arrête pas là puisque Müller enfonce le clou peu de temps après en ouvrant parfaitement son pied sur une passe en retrait d'Alaba. Wolfsburg ne touche pas une bille face à des Bavarois qui enchaînent les offensives et qui finissent même par porter le coup de grâce sur la superbe volée de l'intenable Thomas Müller. La partition munichoise frise la perfection, les hommes de Guardiola terminant même cette première période avec 73% de possession. Du côté de Wolfsburg, on aimerait surement que le cauchemar s'arrête là.
[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant