Le Bayern à un cheveu du titre

le
0
Le Bayern à un cheveu du titre
Le Bayern à un cheveu du titre

Après avoir bien galéré, le Bayern Munich a fini par casser le Mur de Berlin sur une réalisation tardive de Schweinsteiger. Si Wolfsburg ne gagne pas demain à Gladbach, le Rekordmeister décrochera son 25ème titre depuis son canapé.

Lorsque la tête de Bastian Schweinsteiger touche le poteau à la 77ème minute, le public de l'Allianz Arena ne veut plus y croire : le Mur de Berlin va tenir le coup, le Bayern ne marquera pas ce samedi soir. Mais le numéro 31, lui, y croit. Et il n'est pas le seul, d'ailleurs. Mitchell Weiser, un des chouchous de Guardiola, aussi. Quelques minutes après le coup de casque de Schweinsteiger, le transfuge du 1.FC Cologne livre un festival sur le côté droit, à base de crochets, débordements, petit pont, et finit par servir Schweini qui, cette fois-ci, ne s'embête pas pour mettre une jolie caouhète enroulée dans la lucarne de Burchert. La Bavière fait tomber Berlin-Ouest, et s'apprête à ramener un nouveau saladier de champion à la maison.
La Vieille Dame s'accroche
Si le Rekordmeister remporte là son 24ème succès en 30 parties, ce fut sans doute l'un des plus difficiles. Probablement vexé de voir les Bavarois sacrés sur sa pelouse la saison dernière, Michael Preetz, le manager du Hertha, avait promis que ses joueurs n'iraient pas à Munich pour faire les touristes. Et les Herthaner ont tenu parole : le premier quart d'heure est à l'avantage de la Vieille Dame, avec notamment cette belle occasion de Stocker, qui la met juste à côté. Le Bayern se réveille petit à petit, et prend le contrôle de la partie. Mais, si la possession est clairement bavaroise, le Hertha, lui, se traîne pour contrecarrer les plans de Pep Guardiola, à l'image d'un Pekarik qui va régulièrement chatouiller les jambes de Götze et le suit comme son ombre, ce qui oblige l'ancien de Dortmund à jouer très souvent en retrait.
Le Mur de Berlin
Passer par la gauche, par la droite, par l'axe, des passes, des combinaisons... Le Bayern tente tout, mais n'arrive pas à percer cette muraille mise en place par Pal Dardai. Un Mur de Berlin qui a mis en échec Robert Lewandowski, le natif de Varsovie étant complètement à l'est dans cette rencontre. Après les citrons, Pep Guardiola tente de dynamiser son attaque, en faisant rentrer le jeune Sinan Kurt (né en juillet 1996) à la place de l'autre jeune, Gianluca Gaudino (né en novembre 1996). Mais ça ne change pas grand chose. Le Bayern s'enlise petit à petit dans le piège berlinois. Le Hertha est d'ailleurs tout près de la faire à l'envers au Bavarois, mais Neuer s'impose dans son face-à-face avec Nico Schulz (56è).





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant