Le Bayern a les faveurs de l'automne

le
0
Le Bayern a les faveurs de l'automne
Le Bayern a les faveurs de l'automne

Ce week-end, le Bayern Munich a plié la phase aller de Bundesliga. Pendant ce temps, Dortmund perd encore, la plupart des équipes se neutralisent, et Hoffenheim fait la bonne affaire. Le tout ponctué de buts, de stades pleins et de gestes dingues.

  • L'équipe du week-end Le Werder n'a pas gagné, est toujours dans une situation aussi compliquée au classement, coincé dans le mauvais wagon derrière le Borussia Dortmund, mais mérite le titre d'équipe du week-end. En arrachant un point dans un match spectaculaire (3-3), il a prouvé qu'il était bel et bien de retour grâce à son nouvel entraîneur Skripnik. Finies les saisons à vivoter en Bundesliga sans éclats. Les Brêmois sont prêts à se battre, et éventuellement mourir les armes à la main, grâce à leurs talents et leur culot. Pour faire face à Hanovre, Skripnik a fait un pari gagnant : titulariser le jeune Lorenzen, buteur d'une belle frappe à l'heure de jeu. Son remplaçant, le meilleur buteur du dernier championnat d'Europe U19, Davie Selke, égalise lui dans les dernières secondes. Avec ses petits jeunes et avec Zlatko Junuzovi? pour les coups francs, le Werder assure des matchs spectaculaires (victoire 4-0, défaite 5-2 et match nul 3-3) en ce moment. " En tant qu'entraîneur, on ne trouve pas ça si plaisant ", avoue Skripnik, mais c'est le Werder qu'on aime, le Werder incontrôlable.


  • L'homme du week-end Roberto Firmino est le meilleur Brésilien au monde actuellement. Le milieu offensif d'Hoffenheim régale chaque week-end un peu plus pour porter les siens toujours un peu plus haut. Son rôle est facilité par la présence de Volland, Elyounoussi et Anthony Modeste. Mais le dynamiteur, c'est lui. Contre Francfort, il a multiplié les ouvertures impeccables en direction de Volland et Elyounousi. Cerise sur le gâteau, il est suffisamment prompt dans la surface adverse pour reprendre un ballon qui traîne et marquer le but de la victoire 3-2 à trois minutes de la fin. Constant en...



  • L'équipe du week-end Le Werder n'a pas gagné, est toujours dans une situation aussi compliquée au classement, coincé dans le mauvais wagon derrière le Borussia Dortmund, mais mérite le titre d'équipe du week-end. En arrachant un point dans un match spectaculaire (3-3), il a prouvé qu'il était bel et bien de retour grâce à son nouvel entraîneur Skripnik. Finies les saisons à vivoter en Bundesliga sans éclats. Les Brêmois sont prêts à se battre, et éventuellement mourir les armes à la main, grâce à leurs talents et leur culot. Pour faire face à Hanovre, Skripnik a fait un pari gagnant : titulariser le jeune Lorenzen, buteur d'une belle frappe à l'heure de jeu. Son remplaçant, le meilleur buteur du dernier championnat d'Europe U19, Davie Selke, égalise lui dans les dernières secondes. Avec ses petits jeunes et avec Zlatko Junuzovi? pour les coups francs, le Werder assure des matchs spectaculaires (victoire 4-0, défaite 5-2 et match nul 3-3) en ce moment. " En tant qu'entraîneur, on ne trouve pas ça si plaisant ", avoue Skripnik, mais c'est le Werder qu'on aime, le Werder incontrôlable.


  • L'homme du week-end Roberto Firmino est le meilleur Brésilien au monde actuellement. Le milieu offensif d'Hoffenheim régale chaque week-end un peu plus pour porter les siens toujours un peu plus haut. Son rôle est facilité par la présence de Volland, Elyounoussi et Anthony Modeste. Mais le dynamiteur, c'est lui. Contre Francfort, il a multiplié les ouvertures impeccables en direction de Volland et Elyounousi. Cerise sur le gâteau, il est suffisamment prompt dans la surface adverse pour reprendre un ballon qui traîne et marquer le but de la victoire 3-2 à trois minutes de la fin. Constant en...




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant