Le bâtiment croule sous les devis avant la hausse de la TVA

le
0
Avant qu'elle passe à 10 % au 1er janvier, les artisans font face à un afflux de devis.

Alors que la TVA doit passer de 7 % à 10 % au 1er janvier, les artisans du bâtiment croulent sous les demandes de devis en urgence. Et pour cause: pour continuer à bénéficier d'une TVA à 7 %, les particuliers qui prévoient des travaux doivent avoir signé un devis et verser un chèque d'acompte de 30 % avant le 31 décembre. Pis, le chèque doit avoir été encaissé. Du coup, certains clients en viennent même à effectuer des virements bancaires pour éviter de perdre un temps précieux avec la poste. Et des centaines d'euros en TVA supplémentaire à acquitter. Pour les artisans, la mission est quasi impossible à remplir, beaucoup d'entre eux étant fermés pour cause de vacances, dans l'impossibilité de travailler à cause des conditions clima­tiques, ou tout simplement empêchés en raison de fournisseurs en congés. «Je vais travailler tout le week-end, j'ai trois devis à faire et remet...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant