Le barème de frais kilométriques

le
0

Quand un salarié doit utiliser un véhicule dans le cadre de son travail, il peut prétendre à une indemnisation de ses frais. Pour cela, l’employeur ou l’employé doit en faire la demande.

Le fonctionnement du barème

Les Indemnités Kilométriques (IK) couvrent la plupart des frais liés à l’utilisation d’un véhicule. Qu’il s’agisse d’une voiture ou d’une moto, les dépenses prises en compte sont :
  • Les frais d’essence ;
  • Les frais d’entretien du véhicule ;
  • La prime d’assurance.
En revanche, les frais de péages et les dépenses liées au stationnement ne sont pas indemnisés. En plus, le véhicule utilisé doit être un véhicule personnel, et non un véhicule de société.
Après évaluation de leurs dépenses, les salariés ont deux possibilités. Ils peuvent demander une déduction des Indemnités Kilométriques de leurs frais réels. Dans ce cas, il suffit de déclarer les frais sur la déclaration d’impôts. Mais il est également possible de demander un abattement forfaitaire. Dans ce second cas, aucune autre démarche ne sera à effectuer.
En tant qu’employé, gardez les reçus remis au moment de remettre de l’essence ou de changer vos pneus. Vous en aurez besoin pour justifier vos frais. Conservez-les durant plusieurs années, car une demande de justificatifs peut survenir tardivement.

Le barème pour 2016

Le barème varie en fonction du nombre de kilomètres parcourus, mais aussi de la puissance du véhicule, ainsi que de son type. D’une manière générale, plus votre voiture est puissante, plus les indemnités seront importantes. Ce barème est mis à jour annuellement, généralement aux environs du mois de mars.
L’indemnité peut être conséquente. Par exemple, en 2016, le propriétaire d’une voiture dont la puissance fiscale est de 5 chevaux et qui a roulé 15 000 kilomètres peut recevoir une indemnité de 5 763 euros.
Le barème complet est disponible sur le site du Service Public : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10443.

Trucs et astuces

En tant qu’employeur, vous pouvez procéder autrement. Depuis le 1er janvier 2016, vous avez droit à un crédit d’impôt si vous mettez des vélos à disposition de vos employés pour leurs trajets domicile-travail. Vos employés peuvent alors bénéficier de l’Indemnité Kilométrique Vélo (IKV), qui offre 0,25 euro par kilomètre parcouru à vélo.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant