Le Barça vole un point à la Real Sociedad

le
0
Le Barça vole un point à la Real Sociedad
Le Barça vole un point à la Real Sociedad

Dominés comme jamais cette saison, les Blaugranas repartent pourtant d'Anoeta avec le point du nul dans ses bagages. Un résultat nul inespéré (1-1) tant la Real Sociedad a malmené le Barça et Carlos Vela tutoyer ses montants. Le Clasico s'annonce chaud.

Real Sociedad 1-1 FC Barcelone

Buts : Willian José (53e) pour la Real Sociedad // Messi (59e) pour le Barça

Un déplacement à San Sebastian n'est jamais gage de partie de plaisir pour le FC Barcelone. Une fois n'est pas coutume, la Real Sociedad le rappelle aux Blaugranas, défaits lors de leur quatre dernières visites à Anoeta, initiateur de la dernière grande crise ayant conduite à la destitution d'Andoni Zubizarreta. Suite à l'ouverture du score de Willian José dès le retour des vestiaires, cette série noire promet même de se prolonger pour une cinquième année. C'est sans compter sur le réveil du duo Neymar-Messi, jusque là endormi comme le reste de leurs coéquipiers, qui sur un déboulé et une accélération du Brésilien, puis sur un contrôle-frappe de l'Argentin, rend au tableau d'affichage un score de parité. Un retour au contact immérité, en attestent les nombreux opportunités basques et les deux montants de Carlos Vela, mais qui permet tout de même à la Real de s'assoir sur le cinquième strapontin d'une Liga dont elle est l'une des plus solides équipes. Le Barça, pour sa part, repart miraculeusement avec le point du nul et doit se poser les bonnes questions avec la réception du Real Madrid.

Quand Illarramendi bouffe du Busquets


Lorsqu'ils pénètrent sur la pelouse d'Anoeta, les Blaugranas savent à quoi s'en tenir. Avec un Real Madrid poussif mais vainqueur du Sporting Gijon et un Clasico décisif en approche, le succès s'avère impératif pour rester au contact du leader merengue. Mais cette obligation arithmétique n'en demeure pas moins soumise à la qualité de l'adversaire du soir. Des Txuri-Urdin dont l'entame de match surfe sur la dynamique actuelle, de quatre succès consécutifs. Pressants à la perte du ballon, précis à la relance et supérieurs dans l'impact, ils récitent une partition idoine pour déstabiliser un Barça handicapé de trois défenseurs.

Car malgré cette domination sans partage des Basques, la MSN préfère attendre son heure sans investissement à la récupération.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant