Le Barça s'embourbe en terre madrilène

le
0
Le Barça s'embourbe en terre madrilène
Le Barça s'embourbe en terre madrilène

Sous une pluie battante, le Barça, sans Neymar, a été tenu en échec sur la pelouse de Getafe (0-0). Messi a touché la barre, mais Getafe aurait pu (dû) décrocher la gagne sur le dernier ballon du match.

  • Getafe/FC Barcelone : 0-0

    En tapant le PSG et arrachant la première place du groupe en C1, le Barça pensait sûrement avoir fait le plus dur. Mais ce délicat déplacement en terre madrilène, au Coliseum de Getafe, était sans doute la principale épreuve de la semaine. Un petit terrain, un adversaire regroupé dans son camp, une pluie battante : la bande à Luis Enrique n'a jamais trouvé la faille et a perdu deux points sur le Real Madrid dans la course au titre. Getafe tient lui son petit exploit, mais termine la rencontre sur une grosse frustration.
    Jeu de mains
    Pour cette expédition dans la banlieue madrilène, Luis Enrique fait moins de folies que pour la réception du PSG. Un 4-3-3 un peu plus classique, avec Neymar à la maison, Iniesta et Mascherano sur le banc et Messi décalé à droite, comme en sélection. Avec Pedro Léon remplaçant et le seul Sammir en pointe, les locaux attendent leurs hôtes dans leur camp et bondissent à la moindre opportunité de sortie. Avec une certaine maladresse, il est vrai. Le Barça cherche donc l'ouverture, mais peine à la trouver. À l'animation, Xavi le magnifique n'a plus guère que le brassard comme crédibilité, et Rakiti? tarde à justifier sa place dans le onze catalan. Messi doit venir chercher les ballons lui-même, organiser le jeu des siens, rompre les lignes et être à la conclusion pour que le Barça mette un brin de danger sur le but de Guaita. L'Argentin s'infiltre dans la surface, mais ce petit coquin de Valera lui enlève le ballon de la main. L'arbitre n'y a vu que du feu. Sur le contre, c'est Dani Alves qui abuse de la mimine dans ses 16m50. Toujours rien. Quand Messi perd en influence, Luis Suárez prend ses responsabilités et commence à mettre un peu de bordel dans les 30 derniers mètres, mais combiner avec Pedro le brouillon n'est pas chose facile.
    Bim, la barre pour Messi
    Le fantasque brésilien manque au Barça sur l'aile gauche. Côté Getafe, Lafita et sa vitesse de pointe sont l'atout numéro un. D'un délicieux crochet, l'homme de Zaragoza déboîte Dani Alves mais ne trouve pas le cadre. Messi remet en marche la machine, passe adversaire sur adversaire et envoie son coup franc sur la barre. Bim, Guaita n'avait pas bougé. "Oreilles pointues" retente sa chance, mais cette fois le portier local détourne en corner. Getafe s'est définitivement installé dans...





  • Getafe/FC Barcelone : 0-0

    En tapant le PSG et arrachant la première place du groupe en C1, le Barça pensait sûrement avoir fait le plus dur. Mais ce délicat déplacement en terre madrilène, au Coliseum de Getafe, était sans doute la principale épreuve de la semaine. Un petit terrain, un adversaire regroupé dans son camp, une pluie battante : la bande à Luis Enrique n'a jamais trouvé la faille et a perdu deux points sur le Real Madrid dans la course au titre. Getafe tient lui son petit exploit, mais termine la rencontre sur une grosse frustration.
    Jeu de mains
    Pour cette expédition dans la banlieue madrilène, Luis Enrique fait moins de folies que pour la réception du PSG. Un 4-3-3 un peu plus classique, avec Neymar à la maison, Iniesta et Mascherano sur le banc et Messi décalé à droite, comme en sélection. Avec Pedro Léon remplaçant et le seul Sammir en pointe, les locaux attendent leurs hôtes dans leur camp et bondissent à la moindre opportunité de sortie. Avec une certaine maladresse, il est vrai. Le Barça cherche donc l'ouverture, mais peine à la trouver. À l'animation, Xavi le magnifique n'a plus guère que le brassard comme crédibilité, et Rakiti? tarde à justifier sa place dans le onze catalan. Messi doit venir chercher les ballons lui-même, organiser le jeu des siens, rompre les lignes et être à la conclusion pour que le Barça mette un brin de danger sur le but de Guaita. L'Argentin s'infiltre dans la surface, mais ce petit coquin de Valera lui enlève le ballon de la main. L'arbitre n'y a vu que du feu. Sur le contre, c'est Dani Alves qui abuse de la mimine dans ses 16m50. Toujours rien. Quand Messi perd en influence, Luis Suárez prend ses responsabilités et commence à mettre un peu de bordel dans les 30 derniers mètres, mais combiner avec Pedro le brouillon n'est pas chose facile.
    Bim, la barre pour Messi
    Le fantasque brésilien manque au Barça sur l'aile gauche. Côté Getafe, Lafita et sa vitesse de pointe sont l'atout numéro un. D'un délicieux crochet, l'homme de Zaragoza déboîte Dani Alves mais ne trouve pas le cadre. Messi remet en marche la machine, passe adversaire sur adversaire et envoie son coup franc sur la barre. Bim, Guaita n'avait pas bougé. "Oreilles pointues" retente sa chance, mais cette fois le portier local détourne en corner. Getafe s'est définitivement installé dans...






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant